Still Alice

Still Alice

Tout commence par un mot qu’Alice, 50 ans, ne retrouve plus lors d’une conférence. Puis elle est désorientée pendant un footing sur le campus universitaire où elle donne des cours. Perturbée par ces incidents, elle décide alors de voir un neurologue et le verdict est sans appel : Alice souffre d’une forme précoce de la maladie d’Alzeimer. Cette brillante linguiste va perdre petit à petit toutes ses habiletés à communiquer, à réfléchir, à se souvenir, tout en essayant de rester digne.

Sans artifice, le film raconte tout simplement le quotidien d’une triste réalité. Tout comme la famille d’Alice, le spectateur ne peut qu’être le témoin de cette descente aux enfers. On perçoit les ravages de cette maladie qui ne touche pas uniquement le patient mais également son entourage, même si cet aspect n’est que peu traité dans le film. Julianne Moore nous prouve que son Oscar de la meilleure actrice est amplement mérité : sa performance est remarquable, très subtile, bouleversante sans en faire trop. Elle est entourée de seconds rôles impeccables (et oui, même Kristen Stewart !), Alec Baldwin en tête qui joue tout en légèreté et arrive à rester en retrait quand il le faut.

Néanmoins, l’atmosphère très oppressante du film peut mettre le spectateur mal à l’aise. Difficile de ressortir de la salle autrement que complètement abattu. Les quelques lueurs d’espoir ou les moments de joie sont finalement bien rares comparés aux instants de doute et de détresse. Reste quelques scènes, plus poétiques, notamment vers la fin, qui peuvent alléger ce sujet très pesant.

Un film d’une infinie tristesse qui traite d’un quotidien peu représenté sur grand écran.

+ : la performance de Julianne Moore, absolument parfaite dans ce rôle
: l’ambiance oppressante et triste qui ont pour conséquence de réduire le moral du spectateur à zéro après visionnage
LA scène : le discours

  • Note : 3.5 / 5

 

 

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.