The Disappearance Of Eleanor Rigby

The Disappearance of Eleanor Rigby

Présenté au festival de Toronto en 2013 ainsi qu’au festival de Cannes en 2014, The Disappearance of Eleanor Rigby vient de sortir en DVD en Suisse et est disponible depuis octobre sur le catalogue français de Netflix. Ecrit et réalisé par Ned Benson, dont c’est la première réalisation, le film nous raconte l’histoire de Connor et Eleanor, un jeune couple new-yorkais, qui va être confronté à un événement tragique qui risque de mettre en péril leur relation.

hq-001

La particularité de cette histoire est qu’elle nous est racontée selon deux points de vue et en deux films : Him (Lui) se concentre sur le personnage de Connor tandis que Her (Elle) met en avant le personnage d’Eleanor. On aurait pu croire que raconter la même histoire pourrait lasser et serait trop répétitif mais ce n’est pas le cas car les films sont assez différents l’un de l’autre. Même si elles ne se concentrent que sur un personnage, il y a tout de même des scènes, souvent clé, que l’on retrouve dans les deux versions, sans pour autant qu’elles soient identiques. Il faut prêter un regard attentif pour voir que les vêtements des personnages sont différents, que les plans ont changé ou que les dialogues ne sont pas tout à fait les mêmes. Et c’est là toute la subtilité de cette histoire : on peut voir qu’un même événement peut être interprété de manière différente selon le personnage qui est au centre du récit.

THE DISAPPEARANCE OF ELEANOR RIGBY

En plus de l’histoire touchante et bouleversante, le casting est d’une rare justesse. Jessica Chastain, vue récemment dans Interstellar, interprète Eleanor tout en subtilité et se retrouve face à l’excellent James McAvoy (mon acteur du mois de mars) qui nous livre à nouveau une performance impeccable. Ils sont secondés par d’autres grands noms du 7e art comme Ciarán Hinds, Isabelle Huppert, William Hurt ou encore Viola Davis.

Par quel film commencer ? Par celui que vous voulez.

Personnellement, j’ai choisi de commencer par Her, centré donc sur le personnage d’Eleanor. Puisque le titre du film lui était destiné, je pensais qu’elle avait peut-être plus d’importance que le personnage de Connor mais j’avais tort. Chaque vision est importante et complète l’autre. Commencer par Her m’a permis de plus apprécier le personnage de Connor dans Him. Je m’explique : la Eleanor que l’on voit dans Him est très mystérieuse, on ne comprend pas toujours les raisons qui la poussent à agir de telle ou telle façon. Elle est nettement plus complexe que Connor. Grâce à Her, j’ai pu cerner le personnage d’Eleanor et ainsi me focaliser entièrement sur Connor dans Him.

J’ai l’impression qu’en regardant Him d’abord, on se pose trop de questions sur Eleanor et on apprécie alors un peu moins Connor. Mais peut-être que je me trompe et c’est pour cela que je suis curieuse de savoir qu’elles ont été les réactions des personnes qui ont commencé par Him. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à me laisser votre avis dans les commentaires.

kinopoisk.ru

Pour ceux qui voudraient prolonger l’expérience encore d’avantage, il existe un troisième film, intitulé Them, qui réunit des scènes des deux films pour ne raconter qu’une seule histoire. Je dois dire que je n’ai pas encore eu l’occasion de le voir mais il serait intéressant de le comparer avec les autres versions pour voir quels ont été les choix du réalisateur concernant le montage.

Ne ratez pas ce petit bijou !

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.