Pitch Perfect 2

Pitch Perfect 2

Retour à la case départ pour les Bellas : elles doivent retrouver leur identité après un malheureux incident qui les a conduites à être interdites de toutes les compétitions, excepté le championnat du monde (bien évidemment, sinon il n’y aurait pas d’histoire) où elles devront notamment y affronter une équipe allemande redoutable (Das Sound Machine). Inutile de vous dire qui rempotera la mise. Pendant leur préparation, elles recrutent la fille d’une ancienne Bella, passionnée par la composition et l’écriture de chansons. Elle aura, sans surprise, une certaine influence sur le groupe. D’ailleurs, il semble que ce personnage, interprété par Hailee Steinfeld, a de grandes chances d’être au centre d’un potentiel troisième volet, si le succès venait à être au rendez-vous.

On reprend donc les mêmes, et on recommence ! Le premier film ayant rapporté beaucoup plus que ce qu’il avait coûté, c’est tout naturellement qu’on nous présente une suite qui, disons-le tout de suite, est absolument sans saveur. Le sujet principal étant les concours de chant a cappella, il est clairement difficile de filmer autre chose que des compétitions mais était-ce vraiment nécessaire de refaire les mêmes scènes que dans le premier ? L’exemple parfait étant la scène de la battle, identique, et qui, du coup, parait en trop. Les scénaristes auraient tout de même pu se creuser un peu les neurones pour nous montrer quelque chose de différent.

Il ne s’agit donc que d’une pâle copie de l’original qui était assez fun et décalé, sans être exceptionnel. Cependant, cette suite tourne rapidement dans la caricature, ôtant l’aspect second degré et se retranchant dans un humour poussif et sans finesse. Il reste heureusement les scènes musicales qui sauvent le long-métrage et rythment davantage. Quant au casting, il demeure fidèle à lui-même : on garde même les personnages qui n’ont aucune storyline à part satisfaire les fans (hello Jesse !).

En conclusion, le film souffre surtout d’un scénario « a-catastrophique », sans intérêt et qui laisse au spectateur un air de déjà-vu. Néanmoins, la bonne bande-originale et les mash-up explosifs relèvent légèrement le niveau.
Si un troisième opus voit le jour, espérons que les scénaristes soient à la hauteur pour nous offrir un film « aca-awesome » !

+ : les scènes musicales
: le scénario sans grand enjeu
LA scène : la représentation des Bellas à la finale du championnat du monde

  • Note : 1,5 / 5

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.