Le Petit Prince

Le Petit Prince

Comment adapter un roman réputé inadaptable ? Voilà le pari fou qui a été confié à Mark Osborne, qu’on connait principalement pour sa réalisation du premier Kung Fu Panda. S’entourant d’une équipe franco-canadienne, Osborne a choisi le principe de la mise en abyme, c’est-à-dire de l’histoire dans l’histoire. En effet, c’est grâce à un aviateur un peu déjanté qu’une petite fille va découvrir l’incroyable récit du Petit Prince.

Tout commence par un déménagement. La petite fille, dont le prénom n’est d’ailleurs jamais mentionné, vient habiter avec sa mère dans un nouveau quartier proche de la prestigieuse école qu’elle souhaite intégrer à la rentrée (l’Académie Werthe). Malgré un premier refus, la mère persiste à croire qu’il est essentiel que sa fille rejoigne cet établissement et pour ce faire, elle lui prépare un programme précis où chaque jour, chaque heure, chaque minute est conçue pour une activité particulière : un véritable plan de vie où rien n’est laissé au hasard. C’était sans compter l’intervention de leur voisin, le fameux aviateur, qui, d’une façon quelque peu maladroite dans un premier abord, va se lier d’amitié avec la petite fille et lui montrer ses précieux dessins du Petit Prince. Elle va alors prendre conscience que le monde des adultes n’est peut-être finalement pas aussi bien qu’elle l’avait espéré.

Un des gros points forts de cette adaptation est le fait d’avoir opté pour deux types d’animation : le monde de la petite fille nous apparait en 3D (comme la plupart des dessins animés de ces dernières années) tandis que celui du Petit Prince utilise le principe de la stop-motion, c’est-à-dire de l’animation image par image. Cette dernière, très colorée, est vraiment magnifique et nous rendrait presque nostalgiques des bons vieux dessins animés. Le tout est sublimé par la musique composée par le génie Hanz Zimmer accompagnée par des chansons interprétées par la chanteuse française Camille. A cela s’ajoute également le respect de l’œuvre de Saint-Exupéry. Même s’il s’agit avant tout d’une adaptation – ce qui signifie qu’on ne traite pas de tous les détails du roman – on retrouve l’atmosphère du conte philosophique qui a bercé la vie de tant de gens. Un ouvrage, comme le film, qui évoque l’amour, l’amitié, la mélancolie, la persévérance ainsi que la tristesse ou encore la mort. Impossible donc de ne pas verser une petite larmichette lorsque tous ces éléments sont réunis.

Malgré ces aspects positifs, on peut tout de même relever quelques faiblesses. Tout d’abord, la longueur : le dessin animé faisant 1h48, les plus petits risquent de trouver le temps long par moment et nous aussi. Il faut dire également qu’à la différence du roman qui utilise des mots simples – volonté de Saint-Exupéry afin que tout le monde puisse le lire – certaines parties du film peuvent dérouter les plus jeunes. L’idéal serait peut-être de se familiariser avec l’univers avant le visionnage. A noter aussi la dernière partie du film un peu plus brouillonne que les autres : un côté aventure qui reprend des caractéristiques du monde du Petit Prince en les ajoutant à celles de la petite fille. Le mélange est quelque peu déconcertant mais il permet de mettre en avant un point essentiel : il est important de garder une âme enfant et de ne pas grandir trop vite.

Enfin, à propos du casting vocal français, les acteurs sont très bons (petit bémol cependant pour Guillaume Canet) et coup de cœur pour le Renard/Vincent Cassel.

Une adaptation du Petit Prince réussie qui vous donnera probablement envie de vous replonger dans le roman.

+ : l’animation en stop-motion et la musique
: un récit qui perd un peu son souffle dans la dernière partie
LA scène : le fameux « on ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux »

  • Note : 3,75 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.