Southpaw

Southpaw

La boxe n’est pas un sujet nouveau traité par le cinéma : que soit avec Rocky, Million Dollar Baby ou encore The Fighter, chacun peut y trouver son compte. Et bien il y a de fortes chances pour que Southpaw figure parmi les meilleurs films de ce genre. Alors oui, le scénario ne présente pas de grandes nouveautés mais il reste terriblement efficace, principalement grâce à la performance monumentale de Jake Gyllenhaal. Quel acteur ! Et quel choc surtout après l’avoir vu tout maigrichon dans Nightcrawler (critique). Il nous offre dans Southpaw une interprétation tout en muscles et en sueur, sachant basculer dans l’émotion avec brio. Il interprète Billy Hope, un champion de boxe auquel tout sourit jusqu’au moment où sa femme meurt (ce n’est pas vraiment un spoiler si vous avez vu les bandes-annonces ou lu les synopsis).

Même si la boxe n’est pas votre tasse de thé, sachez que le film parle avant tout de rédemption et de combat contre soi-même. C’est également un film qui parle d’amour, celui qu’on porte pour sa famille. J’ai particulièrement apprécié l’alchimie entre Jake Gyllenhaal et Rachel McAdams (Maureen). Les premières scènes du film sont d’une importance cruciale pour la suite : elles nous montrent le lien très fort qui les unit. Maureen aime son mari, elle le soutient, elle lui donne du courage. Tout va changer lors de cette terrible nuit. Billy ne va pas seulement perdre l’amour de sa vie mais il va aussi perdre ses repères. Il entre alors dans un véritable combat contre lui-même et une bataille pour retrouver sa fille. Il trouvera de l’aide précieuse auprès d’un coach, ancien boxeur, interprété par le génialissime Forest Whitaker. Bien évidement, ce parcours ne sera pas évident et Billy devra lutter avant tout contre ses propres démons.

Du point de vue de la réalisation, il faut dire que les scènes de boxe sont extrêmement bien filmées, surtout pendant le combat final. On a l’impression d’assister à un véritable match de boxe tellement on frôle le réalisme. La musique a aussi un rôle très important : il s’agit d’ailleurs d’une des dernières compositions de James Horner, décédé en juin denier. Présents surtout lors des grands moments d’émotion, les violons laissent ensuite leur place à une musique urbaine (dont des morceaux d’Eminem) donnant du punch, principalement lors des cessions d’entrainements. Là encore, ce type de scènes est vu et venu (n’est-ce pas Rocky ?!) mais elles fonctionnent.

Certains trouveront peut-être le film un poil trop long mais qu’importe : quand un casting aussi sensationnel vous offre de pareilles émotions, vous ne pouvez que rester en admiration. Car oui, à côté du monstrueux Jake Gyllenhaal, on retrouve deux excellents acteurs : Rachel McAdams, tout en douceur et Forest Whitaker d’une fascinante justesse. A noter que la jeune Oona Laurence qui joue la fille du couple est également très à l’aise.

Southpaw ne révolutionne donc pas le genre des films de boxe mais il nous prouve qu’on peut faire un long-métrage de qualité si on s’y consacre corps et âme. Le réalisateur Antoine Fuqua n’a pas hésité à s’entraîner avec Jake Gyllenhaal pour l’aider à entrer dans son personnage et le résultat est plus qu’impressionnant. Ah, si tous les films pouvaient avoir ce niveau d’intensité !

On en redemande !

+ : la performance incroyable de Jake Gyllenhaal
: rien de bien nouveau du côté du scénario
LA scène : la dernière scène, après le combat titanesque

  • Note : 4,25 / 5

 

Pour ceux qui s’intéresseraient à Jake Gyllenhaal et à Rachel McAdams, vous pouvez retrouver une partie de leurs filmographies par ici:

 

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.