Suffragette

Suffragette

Voilà une histoire que tout le monde devrait connaitre. L’histoire de ces femmes anglaises, les suffragettes, qui se sont battues au début du XXe siècle pour obtenir le droit de vote et devenir ainsi l’égal des hommes.

On entre dans cette histoire grâce à Maud Watts, une jeune femme mariée et mère d’un petit garçon, qui travaille depuis toujours dans une blanchisserie. Petit à petit, elle va intégrer le mouvement des suffragettes mais pour être une militante efficace et accomplie, elle va devoir prendre des décisions difficiles, notamment choisir entre sa famille et ses convictions.

Le film nous permet d’avoir une idée du combat que ces femmes ont mené : comment elles ont manifesté leur mécontentement dans la clandestinité, notamment en cassant des vitrines ou en fabricant des petites bombes, comment, lors de leurs nombreux séjours en prison, elles ont choisi de faire une grève de la faim pour obtenir l’attention qu’elles méritaient, ou encore comment elles ont subi les violences des policiers qui refusaient d’entendre leur cause. Mais leur lutte a aussi eu des conséquences sur leur vie privée : certaines ont perdu leur travail parce que leurs patrons ne voulaient pas être associés au mouvement. D’autres ont dû affronter leurs maris, accablés par la honte qu’elles apportaient à leur famille.

Dommage cependant que l’aspect visuel du film ne soit pas à la hauteur du propos qu’il présente. En plus d’une mise en scène qui n’a rien d’innovant, on retrouve souvent des gros plans qui étouffent l’atmosphère et le fait que l’ambiance soit souvent très sombre n’aide pas. L’image tremble également à de nombreuses reprises ce qui rend certaines scènes un peu floues.

Il y a néanmoins quelque chose qu’on ne peut pas reprocher aux Anglais, c’est leur maîtrise des reconstitutions historiques. Là encore, on plonge totalement dans le Londres des années 1910 grâce aux costumes et aux décors. De même, le casting est impressionnant avec en tête une Carey Mulligan touchante, forte et fragile à la fois. On peut s’identifier facilement à son personnage, écrit spécialement pour les besoins du film. Ça sent bon la nomination aux Oscars (j’espère). Ben Whishaw incarne son mari, un rôle vraiment antipathique mais très bien interprété. Dans les suffragettes, on trouve Helena Bonham Carter (là aussi ça sent bon les Oscars), Anne-Marie Duff, Romola Garai et celle qu’on ne présente plus : Meryl Streep, (elle n’apparait toutefois que cinq minutes à l’écran) qui prête ses traits à une célèbre suffragette, Emmeline Pankhurst, une des cheffes du mouvement, ayant réellement existée. Elles sont traquées par un inspecteur (Brendan Gleeson), dont le but est d’étouffer leurs agissements, en évitant par exemple que la presse n’en apprenne trop.

Une histoire forte qui mérite le coup d’œil et qui rappelle combien il est important de faire valoir nos droits de citoyennes. Il n’est donc pas étonnant qu’on retrouve autant de femmes derrière ce projet : la réalisatrice Sarah Gavron, la scénariste Abi Morgan et la productrice Alison Owen. A la fin du film, on peut d’ailleurs apercevoir la chronologie des pays ayant accordé le droit de vote aux femmes. (Grand moment de solitude quand on lit que la Suisse a attendu 1971 (!!!) – ce qui est extrêmement tard).

Suffragette doit être vu non pas pour son côté esthétique, mais bien pour la mémoire de ces femmes qui se sont battues pour l’égalité.

 

+ : l’histoire, les actrices – Carey Mulligan en tête

 : aspect visuel mal traité

LA scène : la course de chevaux

Note : 4 / 5

 

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.