Legend

Legend

Premier film de l’année et première petite déception.

L’action de Legend se déroule dans le Londres des années 1960. Les frères jumeaux Reginald « Reggie » Kray et Ronald « Ronnie » Kray règnent en maitres sur la ville. A la tête de la mafia, ces gangsters semblent avoir une influence sans limite. Pourtant, la femme de Reggie va petit à petit inciter son mari à s’éloigner du business ce qui ne sera pas sans conséquence pour le règne des Kray…

S’ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau, les frères Kray ont des personnalités bien différentes : Reggie est charmeur, élégant et a le sens des affaires tandis que Ronnie est plus instable et colérique (un psychiatre le décrit même comme fou). Mais le lien qui les unit est plus fort que tout. La relation entre les frères est d’ailleurs un des aspects les plus captivants du film. Elle est constamment mise en avant au grand dam du côté plus « gangster ». Par conséquent, les règlements de compte, la fraude, la mafia, les juges soudoyés passent souvent au second plan. Il y a pourtant des pistes intéressantes mais elles ne sont pas assez exploitées ce qui fait que l’intrigue ne décolle pas vraiment : le film tire alors parfois en longueur.

Les scènes d’action ne sont également pas nombreuses mais elles ont l’avantage d’être très efficaces, notamment celles où les deux frères en viennent aux mains : la tension et la violence montent crescendo pour finir en quelque chose de brutal. Mais encore une fois, la relation fraternelle parvient à apaiser la situation. Visuellement, cette scène, tout comme le reste du film, est d’autant plus impressionnante que les deux rôles sont interprétés par Tom Hardy. Il est la grande force du film et parvient à nous livrer des interprétations très différentes. Il est tour à tour intriguant, élégant, perturbant, charmant et terrifiant. Les autres personnages ne sont du coup pas réellement développés en particulier le personnage féminin interprété par Emily Browning. C’est dommage parce qu’il y avait énormément de potentiel surtout lorsqu’on voit l’influence qu’elle a sur Reggie. C’est également elle qui nous raconte l’histoire par le biais d’une voix-off qui est d’ailleurs trop présente (on a l’impression parfois d’être face à un documentaire). Les autres seconds rôles, pourtant à nouveau interprétés par des acteurs de talent (David Thewlis, Taron Edgerton, Colin Morgan, Christopher Eccleston entre autres) souffrent du même problème.

Quant à la mise en scène, on reste dans quelque chose de classique mais très bien fait ; il y a notamment quelques jolis plans-séquence au début du film. De même, certains plans jouent assez habillement sur l’ombre et la lumière. Mais le résultat final est trop inégal pour marquer le spectateur. Si l’intrigue avait été plus recherchée et plus intense, on aurait eu un grand film. On va juste se contenter d’admirer la très bonne performance de Tom Hardy.

 

+ : Tom Hardy et Tom Hardy

 : l’intrigue et le côté « gangster » pas assez développé

LA scène : lorsque les frères en viennent aux mains

  • Note : 2.5 / 5

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.