Spotlight

Spotlight

Adapté de faits réels, Spotlight raconte la fascinante enquête du Boston Globe qui, au début des années 2000, a révélé un scandale au sein de l’Eglise catholique, impliquant notamment des cas de prêtres pédophiles couverts par leurs supérieurs dans la ville de Boston. On suit l’équipe de journalistes (nommée Spotlight) durant leur investigation de douze mois au cours desquels ils mettront le doigt sur une affaire bien plus compliquée qu’il n’y parait.

Spotlight est une sorte d’hommage au journalisme et à l’intensité de ce travail. Le spectateur reste captivé d’un bout à l’autre même si parfois la complexité de certains propos devient vite déroutante. On voit les différents types de problèmes auxquels les journalistes sont confrontés : des problèmes judiciaires, éthiques, moraux, rédactionnels ou même comment ils doivent gérer la situation post-11 septembre. Leur but n’est pas de publier une simple petite histoire mais bien de viser plus haut et d’attaquer le système, ce qui est parfaitement montré à l’écran.

Le film traite d’un sujet qui raisonne malheureusement dans beaucoup de pays, comme le démontre la liste diffusée durant le générique de fin. Toutefois, il faut garder en tête que le film nous propose uniquement le point de vue des journalistes. Il aurait été intéressant d’avoir les réactions de l’Eglise mais la dynamique et le propos même du film en auraient été trop modifiés et le résultat n’aurait vraisemblablement pas atteint le niveau souhaité.

On retrouve de très bons acteurs au casting : Michael Keaton, Mark Ruffalo (nommé à l’oscar du meilleur second rôle masculin), Rachel McAdams (nommée à l’oscar du meilleur second rôle féminin), Stanley Tucci ou encore Liev Schreiber qui font preuve d’une remarquable justesse, laissant surtout la place à l’histoire. Ils incarnent des personnages investis dans leur enquête, accomplissant un travail honnête et sincère. Certains sont d’ailleurs touchés de plus près qu’ils n’y pensaient et cela rend l’affaire encore plus stupéfiante.

Du côté de la réalisation, on est face à un classicisme qui frôle parfois le documentaire. C’est normal car, à nouveau, le scénario prime sur tout le reste, y compris le visuel. Ceci n’a pas empêché le réalisateur Tom McCarthy de décrocher plusieurs nominations aux Oscars, notamment en tant que meilleur réalisateur et meilleur scénario original. Le film concourt aussi dans la catégorie meilleur film. Résultats dans la nuit de dimanche à lundi.

Au final, il n’aura fallu d’un rien pour déclencher une investigation dont l’issue aura des retombées dans le monde entier. Impressionnant.

+ : très bon scénario, enquête fascinante, bons acteurs

 : un seul point de vue, parfois complexe, manque un peu d’émotion

LA scène : les premiers témoignages des victimes

  • Note : 3,75 / 5

 

 

5 commentaires

  1. Avis globalement similaire de mon côté. L’histoire est passionnante et le traitement très bon, comme le casting d’ailleurs. Petites réserves tout de même en ce qui concerne le scénario, perfectible (manque d’épaisseur des personnages), et la mise en scène, trop classique à mon goût.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.