Nerve

Nerve

Nerve nous plonge dans la vie d’une lycéenne qui se retrouve au centre d’un dangereux jeu en ligne dont le but est de réussir à accomplir des défis lancés par une communauté d’internautes pour gagner de l’argent. Elle va très vite se rendre compte que tous ses faits et gestes seront observés et qu’il sera impossible de sortir du jeu…

Voilà peut-être la bonne surprise de l’été ! Sorti de nulle part (je n’ai vu aucune promo à part la bande-annonce lors d’une séance de cinéma), le film est bien représentatif de notre société toujours scotchée à son téléphone portable et sans cesse connectée à Internet. Si les premiers défis pourront être considérés par certaines personnes comme « amusants », le ton change radicalement par la suite pour nous montrer les dangers et les dérives liés au net et à ce type de jeu, au point que certains éléments rappellent presque The Hunger Games. On aurait toutefois aimé que le film aille encore plus loin dans le concept, qu’il développe davantage ses propos autour du voyeurisme et du rôle de chacun.

L’idée de base est donc plutôt originale et intéressante mais puisque le film est avant tout un teen-movie, il n’est pas exempt des clichés liés à ce genre : on trouve en effet la pom-pom girl, le geek, l’héroïne discrète qui se retrouve devant les projecteurs, la jalousie entre les filles, l’histoire d’amour un peu bateau etc. C’est vrai que ce sont peut-être les personnes qui seraient potentiellement le plus intéressées par ce type de jeu mais c’est dommage que l’environnement n’ait pas été plus travaillé. On peut aussi noter des problèmes d’écriture concernant certains personnages, comme la mère de l’héroïne, ainsi qu’un petit manque d’homogénéité visuelle dans quelques scènes (parfois on voit comme le joueur, parfois comme celui qui regarde à travers son téléphone… ce n’est pas toujours entièrement maitrisé), et une fin un poil bâclée. Mais tout ceci est sauvé par un très bon rythme, quelques surprises plutôt agréables et une bonne mise en scène.

Quant au casting principal, on ne peut pas dire qu’il soit totalement réussi. J’ai personnellement un peu de peine avec les jeux d’Emma Roberts et de Dave Franco : ce dernier est surtout présent pour sa plastique plus que pour son jeu, comme en témoignent les trop nombreux gloussements des filles assises à côté de moi durant la séance. Mais au moins leur alchimie est palpable !

Nerve est finalement un teen-movie assez intelligent et efficace, avec une idée de base très intéressante. Dommage que quelques clichés ternissent l’originalité du concept et empêchent d’aller plus loin.

Ah et j’aimerais bien connaître le modèle de leurs téléphones portables car il semble qu’ils aient une batterie infinie !

 

+ : l’idée de base originale, rythme efficace

 : trop de clichés de films d’ados

LA scène : la finale du jeu

  • Note : 3.75 /5

 

 

3 commentaires

  1. Je suis allée le voir hier et, une bonne surprise. Il y a indéniablement de bonnes choses et j’ai passé un bon moment. J’ai juste trouvé qu’il y avait quelques moments un peu longs.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.