Vaiana

vaiana

Après les enquêtes policières d’une lapine et d’un renard (l’excellent Zootopia sorti en février dernier), les studios Disney sont de retour avec une nouvelle production intitulée Vaiana.

L’histoire se passe dans les îles du Pacifique Sud où une jeune fille nommée Vaiana décide de partir à la recherche d’une île mystérieuse pour accomplir la quête inachevée de ses ancêtres. Lors de sa traversée de l’océan, elle rencontre le légendaire demi-dieu Maui avec qui elle fera équipe…

Pas de doute, la magie de Disney a encore frappé ! On passe vraiment un chouette moment en compagnie de Vaiana et de Maui. Les bonnes valeurs de Disney sont toujours au rendez-vous : le courage, la détermination, l’amitié, l’amour de sa famille ou encore le pouvoir de la nature. Relevons d’ailleurs que l’héroïne n’a pas de love interest et c’est plutôt agréable de voir qu’une « princesse » (ok, une fille du chef du village) n’a pas besoin d’un prince charmant pour vivre son aventure. Le thème de la demoiselle en détresse semble vraiment loin et c’est tant mieux !

Que les fans des grands classiques de Disney se rassurent, Vaiana contient aussi son lot de chansons. Et c’est un maestro qui est aux commandes : Lin-Manuel Miranda, l’auteur compositeur interprète de la comédie musicale à succès Hamilton. Pas sûre toutefois que le tube How Far I’ll Go (le bleu lumière en français – oui les traducteurs sont au top) fasse autant de bruit que Let It Go mais il est assez efficace.

Les décors exotiques sont magnifiques : les prouesses techniques sont encore une fois à saluer. Le film contient également beaucoup d’humour de genres différents (visuel, mise en abîme, jeux de mots), idéal pour tout le monde, même si parfois certaines blagues sont un peu faciles (celles de Vaiana au début sont notamment plus faibles). Rien à dire concernant le doublage original : Dwayne Johnson (Maui) est au top de sa forme et la jeune Auli’i Carvalho (Vaiana) s’en sort extrêmement bien.

Mais il manque quelque chose à Vaiana pour en faire un grand Disney. Mis à part l’exotisme des paysages, le film reprend beaucoup d’ingrédients de ses précédents succès : Maui ressemble pas mal au génie d’Aladdin, Vaiana est un mélange entre Raiponce, Mulan et Pocahontas. Elle est bien évidemment accompagnée d’un petit animal qui ne parle pas et qui se charge de faire rire les spectateurs (Heihei le poulet qui ne semble pas avoir tout sa tête mais qui est très marrant). La chanson du crabe rappelle celle d’Ursula dans la Petite Sirène… En même temps, ce sont les réalisateurs d’Aladdin et de la Petite Sirène qui sont derrière Vaiana. Ceci explique cela. Dommage donc que l’ensemble ne soit pas plus innovant car techniquement le film est impressionnant.

 

+ : la technique impressionnante, de l’humour, des chansons, bref Disney !

 : un air de déjà-vu

LA scène : « I am Vaianaaaaaaaaaaa »

  • Note : 4 / 5

 

Et pour ceux qui, comme moi, sont un peu perdus avec les noms de ce dessin animé, voici l’explication : l’héroïne s’appelle Moana à l’origine, tout comme le film. Le problème est qu’en Europe Moana est une marque déposée. C’est aussi le nom d’une actrice porno italienne… Pour éviter que les têtes blondes ne tombent sur des images un peu olé olé, Disney a fait changer le nom de l’héroïne dans toute l’Europe: Moana (qui veut dire mer ou océan en polynésien) est ainsi devenue Vaiana (eau de roche).

 

 

6 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.