Passengers

passengers

5000 passagers sont endormis dans un vaisseau spatial qui se dirige vers une nouvelle planète. Alors que le voyage est censé durer 120 ans, deux capsules d’hibernation réveillent leurs occupants 90 ans trop tôt. Jim et Aurora doivent alors accepter leur destin et vivre seuls à bord du vaisseau. Ils découvriront cependant que le vaisseau court un grave danger…

L’espace est à la mode ces dernières années au cinéma ! Après Gravity, Interstellar et The Martian (je vous recommande absolument de voir les 3), place cette fois-ci à la comédie romantique spatiale. Le réalisateur Morten Tyldum, à qui on doit le très bon The Imitation Game, a choisi pour cela les deux acteurs les plus bankable du moment : Chris Pratt et Jennifer Lawrence. Le résultat est plutôt correct. Sans être révolutionnaire, le film nous fait passer un bon moment et on se laisse facilement embarquer dans l’histoire de ces deux passagers. On aurait peut-être souhaité voir quelque chose d’un peu plus subtile et ambitieux d’un point de vue narratif. On reste en effet dans un schéma classique où les problèmes sont visibles assez rapidement. Le dénouement, presque trop simpliste, peut lui aussi décevoir – d’autant que la bande-annonce promettait quelque chose de plus fort. Mais le film parvient quand même à soulever quelques questions intéressantes sur l’isolement même si, encore une fois, elles ne sont qu’effleurées et auraient mérité d’être creusées davantage.

En ce qui concerne l’aspect visuel, si le film n’est pas aussi inventif que ceux cités précédemment, il a au moins le mérite de nous montrer un vaisseau de luxe absolument grandiose. Les effets spéciaux sont à la hauteur, sans être toutefois hallucinants si ce n’est dans une scène qui se déroule dans une piscine – vous comprendrez en voyant le film.

Finalement, le duo d’acteur est plutôt convainquant même si on sent parfois que leur alchimie est un peu artificielle. Les fans de Chris Pratt seront ravis de passer presque une vingtaine de minutes qu’avec son personnage avant qu’il ne soit rejoint par Jennifer Lawrence. Si cette dernière ne nous présente rien de bien nouveau (on aime ou on n’aime pas), Chris Pratt mériterait d’étendre un peu plus son jeu (il gagnerait en expressions !). Notons également la bonne performance de Michael Sheen en robot barman.

Passengers remplit totalement son contrat de divertissement mais peinera à rester dans les mémoires à cause de son manque d’inventivité.

 

: une idée de base intéressante et des bons effets spéciaux (et les acteurs si vous êtes fans)

– : rien de bien inventif et une narration trop classique

LA scène : la scène dans la piscine

  • Note : 3 / 5

 

 

 

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.