Hidden Figures

Inspiré de faits réels, Hidden Figures raconte l’histoire de trois femmes noires ayant travaillé à la NASA durant les débuts de la conquête spatiale dans les années 1960. Une période bien évidemment marquée par la ségrégation raciale, représentée de diverses façons dans le film : des bâtiments différents pour les noirs, des toilettes différentes, des cafetières (!) différentes, les places à l’arrière du bus etc. Ajoutez à cela une bonne dose de sexisme (une femme ingénieure ? Quelle idée !) et vous comprendrez pourquoi la vie de ces femmes relevait du parcours du combattant. Et pourtant, Katherine Johnson, Dorothy Vaughn et Mary Jackson excellaient dans leurs domaines (mathématiques, informatique, ingénierie), certes majoritairement masculins. Le film va donc se charger de nous montrer leur détermination qui leur permettra de se faire une place dans une société qui ne fait que de les tolérer.

Si cette histoire est absolument passionnante et nécessaire à raconter, on regrette quelque peu que le film manque de punch ou de moment fort. On reste dans quelque chose de très classique et très académique, qui malgré le fait qu’une grande quantité de thèmes soient abordés (féminisme, ségrégation, patriotisme, etc.), peine véritablement à approfondir ses personnages et son récit. Les scènes sont parfois assez répétitives et la durée du long-métrage (près de 2h10) ralentit le rythme à plusieurs reprises. Mais bon, pour une fois qu’on nous propose un film qui n’est pas un/e suite/remake/reboot/superhéros, on ne va pas trop se plaindre !

Le film doit beaucoup à son très bon casting, emmené par trois actrices de qualité : Taraji P. Henson, Octavia Spencer et Janelle Monáe dont on suit le parcours avec intérêt. Elles sont notamment entourées par Kevin Costner qui interprète « l’Américain-type ». Notons aussi les présences de Mahershala Ali (récemment oscarisé pour Moonlight), Kirsten Dunst ou encore Jim Parsons.

Avec une telle thématique, pas étonnant que le film rencontre un grand succès aux USA. Il a même eu le privilège d’être nommé aux Oscars à trois reprises (meilleur scénario adapté, meilleure actrice dans un second rôle pour Octavia Spencer et meilleur film) sans toutefois remporter de statuettes. Mais Hidden Figures reste avant tout un feel-good movie qui vous fera passer un bon moment et qui vous permettra de découvrir ces trois figures de l’ombre, courageuses et déterminées qui surpasseront les préjugés et les interdits.

 

+ : histoire passionnante et bon casting

 : thèmes, personnages et récits pas assez creusés

LA scène : la dernière course aux toilettes !

  • Note : 3,5 / 5

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s