Guardians of the Galaxy Vol.2

Trois ans après avoir sauvé la galaxie une première fois, les Gardiens sont de retour sur nos écrans. Toujours réalisé par James Gunn, ce nouveau volet reprend les mêmes ingrédients qui avaient permis au premier film de rencontrer un succès mondial. Mais parvient-il à le surpasser ? Pas vraiment.

La faute tout d’abord à une histoire extrêmement faible, voire ennuyante. Sans trop en révéler, Peter Quill/Star Lord va être amené à rencontrer son père dans une trame qui peine sérieusement à se mettre en place. L’autre histoire en parallèle, qui concerne surtout Rocket, Baby Groot et Yondu, s’en sort mieux. Mais globalement, les enjeux ne sont pas assez forts pour rendre le tout trépidant. Heureusement, la dernière demi-heure, grâce à son affrontement final déjanté, donne une meilleure impression. Il semblerait que les créateurs aient décidé d’aller dans un terrain plus profond en évoquant notamment les relations familiales et en mettant en avant les sentiments des personnages. Mais ces moments ne fonctionnent pas vraiment (à part éventuellement la toute fin) et restent moins efficaces que les scènes de combats où les répliquent fusent de chaque côté.

D’ailleurs, l’humour et le ton décalé sont encore là mais ils sont moins percutants que dans le premier : forcément, l’effet de surprise a disparu. Pas de fou-rire à l’horizon mais de nombreux sourires. On remercie notamment Baby Groot et son design tout mignon.

Techniquement, cette suite suit les traces de son prédécesseur. La musique tient encore une fois une place importante : la awesome mixtape vol.2 fait son effet mais il en résulte néanmoins une similarité entre certaines scènes qui font baisser l’originalité du produit (je pense notamment aux combats au ralenti avec une musique pop en fond). La mise en scène est fluide, bien pensée et quelques scènes sont vraiment chouettes visuellement. Même s’ils sont parfois trop visibles (bonjour les couleurs criardes), les effets spéciaux sont de très bons niveaux : on n’en attend pas moins d’une production de la sorte.

Pour finir, je continue de penser que Chris Pratt mérite d’étendre un peu son jeu. Si son personnage reste tout à fait sympathique, l’acteur a de la peine à le rendre plus dense (mais est-ce le but ?). Je n’ai également pas été subjuguée par son duo avec Kurt Russell, qui joue son père. Les autres acteurs délivrent des performances tout à fait correctes sans pour autant révolutionner la comédie.

Si ce volume 2 remplit entièrement sa charge de divertissement, on est en droit d’en demander plus. Dommage donc qu’il ne soit pas parvenu à faire ce que le premier avait réussi : rendre les films de super-héros un peu plus originaux.

 

+ : le ton décalé, la mise en scène

– : l’histoire faible

LA scène : l’affrontement final (bonus : Baby Groot qui doit appuyer sur un bouton)

  • Note : 3,25 / 5

 

 

 

6 commentaires

      1. Oui, l’effet nouveauté ne fonctionne plus et il y a quelques longueurs comme je l’ai dit dans ma critique. Mais les personnages restent attachants et l’ensemble est toujours brindezingue. Je n’ai pas boudé mon plaisir.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.