Despicable Me 3

Après la parenthèse Minions qui revenait sur l’origine des petites créatures jaunes, Gru et sa famille sont de retour pour de nouvelles aventures. Dans ce troisième volet, Gru va devoir faire équipe avec son frère jumeau, Dru, pour vaincre son nouvel ennemi, Balthazar Bratt, une ancienne star d’une série des années 1980 qui cherche à prendre sa revanche…

S’il y a de fortes chances pour que ce Despicable Me 3 remporte un large succès auprès du public, ce ne sera en tout cas pas grâce à la qualité du scénario ou de la réalisation. Il s’agit même probablement du moins bon film de toute la saga (car oui, même les Minions était plus réussi). L’histoire est extrêmement faible et mal dosée : l’intrigue principale met du temps à s’installer et en parallèle, certaines scènes sont complètement bâclées. J’ai rarement vu un film où chaque problème qui apparaît est directement résolu dans les 5-7 minutes qui suivent. Conséquence : pas de développement des personnages, pas de logique et pas de suspense. Certaines histoires sont carrément laissées de côté, notamment avec les trois filles qui sont pourtant de chouettes personnages avec un gros potentiel : ce sont d’ailleurs les scènes entre elles et Gru qui fonctionnent le mieux. On regrette aussi que la relation entre Gru et son frère ne soit pas super bien exploitée ou approfondie.

L’ensemble est trop prévisible pour maintenir le spectateur en haleine : on perd clairement la fraîcheur du premier film et son effet de surprise. Outre le fait d’être répétitif, le long-métrage se contente d’enchaîner les gags visuels qui raviront sans doute les enfants mais moins les adultes. Même le méchant ne parvient pas à rendre le tout plus intéressant : étant déjà ringard à la base, le jeu et la voix de David Marsais en VF renforce en effet l’incrédibilité du personnage (et si le but était simplement d’en faire une parodie, ce n’est pas très réussi). Et ce n’est pas la BO des années 1980 qui va pouvoir relever le niveau.

Finalement, les Minions perdent eux-aussi leur fraîcheur : leur intrigue (car oui, ils ont leur propre histoire) est inutile et n’apporte rien. Leurs gags ne sont tout simplement plus drôles, en plus d’être une copie conforme de tout ce qu’on a déjà vu avec eux (les Bananaaa, les scènes chantées, etc.).

Bref, pas grand-chose à retenir ni à sauver dans ce troisième volet. Espérons qu’il mette un terme à la saga (oui, on a le droit de rêver).

 

+ : les trois filles

– : le scénario, les incohérences, les problèmes bâclés, le méchant

LA scène : Agnès et sa « licorne »

  • Note : 1 / 5

 

 

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.