Kingsman : The Golden Circle

Les Kingsman sont de retour ! Après avoir sauvé le monde des terribles intentions de Richmond Valentine, les agents secrets doivent faire face à de nouvelles menaces, qui les obligent à s’allier avec les membres de l’organisation américaine Statesman…

Le premier volet, sorti en 2015, avait été une vraie belle surprise ainsi qu’un coup de cœur personnel (ma critique). Forcément, les attentes autour de cette suite étaient assez élevées et malheureusement, comme c’est bien souvent le cas avec les sequels, ce Golden Circle n’atteint pas le niveau de son prédécesseur. Mais le film est loin d’être raté pour autant.  

Matthew Vaughn, le réalisateur, utilise la même recette qui avait fait le succès du premier, à commencer par des scènes d’actions complètement déjantées, filmées comme des faux plans-séquences où tout semble possible. La rencontre avec l’agence américaine permet également d’ajouter des nouveaux gadgets, dont un lasso multifonction qui offre un spectacle assez intéressant. Alors oui, on pardonne les facilités scénaristiques (la plus farfelue est bien évidemment le retour de Colin Firth… je ne vous explique pas le pourquoi du comment) mais il faut avouer qu’on a tout de même affaire à quelques retournements de situations plutôt inattendus. Le film ose à peu près tout, que ce soit visuellement (on retrouve des touches de gore comme dans le premier) ou dans ses propos, offrant de véritables moments délirants.

Tout cela n’empêchera pas certains de trouver ce volet répétitif (notamment au niveau de l’histoire), voire longuet, car même si les scènes d’actions sont très rythmées, tout comme les dialogues d’ailleurs, le film atteint quand même les 2h21 (mais quand on aime, on ne compte pas 😉).

Reste bien évidemment le casting impeccable. On peut faire confiance aux acteurs Taron Egerton, Mark Strong et Colin Firth pour être les parfaits ambassadeurs du charme anglais. Face à eux, Channing Tatum, Jeff Bridges et Pedro Pascal campent des gentlemen cowboys assistés par Halle Berry. Quant à Julianne Moore, elle incarne la méchante Poppy, fan inconditionnelle du style des années 1950. Ah et Elton John est aussi de la partie.

En conclusion, même s’il manque l’effet de surprise du premier, ce Kingsman : The Golden Circle reste un bon divertissement, très fun, qu’il faut considérer comme tel. A réserver principalement aux fans de la franchise.

 

+ : le casting et l’ambiance déjantée

 : des facilités scénaristiques

LA scène : « Country roads, take me home, to the place I belong ! »

  • Note : 3,75 / 5 (je parle en tant que fan du premier)

 

 

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.