What Happened To Monday

Un peu plus de deux mois après sa sortie française, What Happened to Monday (magnifiquement traduit par Seven Sisters en français) débarque enfin sur les écrans suisses. Le film démarre en 2073 : la Terre étant surpeuplée, le gouvernement décide de mettre en place une politique de l’enfant unique. Dans ce contexte tendu, Terrence Settman (interprété par Willem Dafoe) doit élever en secret les septuplés de sa fille, morte en couche. Prénommées selon les jours de la semaine, les sept sœurs sont autorisées à sortir durant « leur » jour et doivent donc tour à tour partager l’identité d’une seule personne : Karen Settman. Mais un jour, Monday/Lundi ne rentre pas à la maison…

What happened to Monday est plutôt une bonne surprise. Si l’idée de départ est très aguicheuse, on regrette toutefois que le film ne développe pas davantage son contexte dystopique : le film bascule en effet en deuxième partie dans un enchaînement de scènes d’action, oubliant parfois de recentrer son propos, à l’exception de la toute fin. Ceci ne l’empêche pas de tenir un bon rythme, malgré la longueur générale (le film dépasse les deux heures). De même, quelques surprises scénaristiques viennent relancer l’intrigue à plusieurs reprises, même si, il faut l’avouer, certains rebondissements paraissent un peu gros (on imagine que le contexte du film l’autorise) et les personnages antagonistes (notamment celui incarné par Glenn Close) manquent cruellement d’originalité. Dommage également que la mise en scène soit loin d’être remarquable et parfois brouillonne, tout comme les effets spéciaux qui sont le reflet du manque général de moyens.

Portant le film sur ses épaules, Noomi Rapace livre une excellente performance et le challenge d’incarner sept personnages différents est totalement réussi. Le format du film étant ce qu’il est, il manque clairement du temps pour développer convenablement l’ensemble des sept sœurs. On doit alors se rattacher aux costumes et aux perruques qui sont malheureusement un peu clichés (pour nous aider à les identifier plus facilement). Et ayant vu le film en VF, je pense également que le doublage a probablement gâché des nuances dans le jeu. Mais l’aspect technique (les moments où elle apparaît à plusieurs reprises dans la même scène) est entièrement maîtrise. Si le concept vous plaît, je vous renvoie à la série Orphan Black dans laquelle Tatiana Maslany incarne à elle seule une dizaine de personnages (et comme il s’agit d’une série, les personnages sont beaucoup plus développés).

Sans révolutionner le genre, What Happened to Monday reste un divertissement plus que correct qui permet à Noomi Rapace de nous montrer toute l’étendue de son talent.

 

+ : Noomi Rapace (x7)

 : manque de développement (contexte et personnage) et mise en scène parfois brouillonne

LA scène : celle de l’amputation du doigt

  • Note : 3,5 / 5

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.