Murder on the Orient Express

Adapté du roman éponyme d’Agatha Christie, Murder on the Orient Express met en scène le célèbre détective belge Hercule Poirot qui doit résoudre une affaire de meurtre dans un train. Une dizaine de passagers sont suspects et le détective doit trouver le meurtrier avant que celui-ci ne recommence à sévir. Mieux vaut ne pas en dire davantage pour garder le suspense intact.

Aux commandes de cette production se trouve Kenneth Branagh, qui est probablement l’un des réalisateurs les plus éclectiques de ces dernières années : on lui doit notamment des adaptations des œuvres de Shakespeare, mais aussi le dernier Cinderella et le premier Thor. Branagh ne s’arrête pas là puisqu’il prête également ses traits au détective avec, soyons honnête, un accent belge simplement abominable. Sa prestation parait quelque peu surjouée (ses monologues shakespeariens sonnent faux), surtout lorsqu’on regarde celles de ces acolytes, mais une chose est sûre, le cinéaste anglais a très bien su s’entourer : Daisy Ridley, Johnny Depp, Judi Dench, Michelle Pfeiffer, Josh Gad, Willem Dafoe ou encore Penélope Cruz incarnent les riches passagers de cet Orient-Express. Même s’ils sont nombreux, ils sont assez facilement différenciables puisqu’ils représentent des personnages qu’on retrouve souvent dans les romans d’énigme (l’homme d’affaires, le valet, la veuve, la vieille dame, la gouvernante, etc.).

Malheureusement, ce casting cinq étoiles ne parvient pas à faire oublier les quelques défauts du film, à commencer par son rythme. Approchant les deux heures, le film met du temps à installer son intrigue (on a le droit à une démonstration des talents d’enquêteur de Poirot avant qu’il n’embarque dans le train, en plus d’une brève présentation des suspects) : forcément, on sait qu’il va y avoir un meurtre et on l’attend pour pouvoir enfin commencer l’enquête. La deuxième partie s’améliore : les indices et les révélations s’enchaînent, on sent qu’on se rapproche de la vérité. Les suspects sont interrogés les uns après les autres, ils présentent leurs alibis qui, bien évidemment, compliquent notre tâche pour trouver le coupable. Car oui, l’intérêt de ce genre de film est de résoudre l’affaire en même temps que Poirot. Mais j’ai l’impression que cette histoire en particulier fonctionne mieux en littérature qu’au cinéma : il nous manque clairement des informations, fournies au compte-goutte par Poirot, alors que le roman permet de développer davantage les personnages (j’avoue que je ne l’ai pas lu mais j’imagine que c’est le cas). Quant à la réalisation, elle est correcte, sans plus. Le huis-clos force Branagh à jouer avec un petit espace et si l’ensemble est bien exécuté, il n’arrive pas à éviter quelques moments répétitifs.

Kenneth Branagh fait donc de son mieux pour adapter ce monument de la littérature : loin d’être parfait, Murder on the Orient Express permet au moins aux personnes ne connaissant pas l’histoire (bonjour !) de découvrir ce classique whodunit. Mais quitte à suivre un enquêteur qui a un bon esprit de déduction mais qui manque de tact social, je préfère Sherlock Holmes.

 

+ : un bon whodunit et le casting

 : problèmes de rythme

LA scène : la révélation, forcément

  • Note : 3 / 5

 

Si vous voulez voir une très bonne adaptation d’un roman d’Agatha Christie, regardez la mini-série And Then There Were None (mon article 10 bonnes raisons de regarder And Then There Were None et Labyrinth).

 

4 commentaires

  1. J’ai découvert moi aussi à travers cette adaptation l’histoire du Crime de l’Orient Express. J’ai été absolument déçue par le film et le twist final m’a fait réagir ainsi : « What? Tout ça pour ça? Mais c’est paresseux! » Je suis actuellement en train de lire le roman original (je l’ai eu en service presse donc j’ai été obligée d’honorer mon engagement) et en réalité, il est bien meilleur!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.