Top 5 des grands ratés de 2017

Comme les années précédentes, je vous propose de jeter un œil aux grands ratés de cette année avant de découvrir le Top 10 des meilleurs films de 2017.

 

Celui qui sauve sa place de justesse : Justice League

L’exemple type d’un film gâché par une production et des studios qui ne respectent pas les visions d’un cinéaste. Ce qui devait être le point d’orgue de la franchise s’avère beaucoup trop conventionnel : un méchant pitoyable, des acteurs qui font le service minimal et des effets spéciaux qui piquent les yeux. Faites un effort DC !

Critique

 

N°5 : Despicable Me 3

Ce n’est pas parce qu’il s’agit d’un film d’animation que l’on doit être moins intransigeant. Le développement des personnages, l’intrigue, le suspense, les gags, la musique, le méchant… tout est extrêmement faible pour une production de la sorte. Et ne mentionnons pas les Minions qui commencent sérieusement à nous casser les pieds.

Critique

 

N°4 : The Mummy

Reboot censé relancer une franchise consacrée aux monstres, le film se plante royalement du début à la fin. Entre des personnages mal construits, des acteurs qui jouent terriblement mal, un scénario catastrophique, un suspense mal géré, un humour lourdingue et des dialogues ridicules, ce n’est pas étonnant que le film se soit vautré au box-office.

Critique

 

N°3 : Pitch Perfect 3

Un film insipide, une copie conforme des autres volets qui propose un service minimal qui ne peut ravir que les fans hardcore (et encore). Des incohérences scénaristiques, des blagues pipi-caca, des actrices qui surjouent, une évolution des personnages inexistante et un doublage français horrible. Heureusement qu’il s’agit du dernier film.

Critique

 

N°2 : Flatliners

Oh tiens, un remake, ça faisait longtemps ! Celui-ci est d’autant plus énervant qu’il part avec un postulat de départ intéressant qu’il gâche en un rien de temps. Ajoutez à cela un casting complètement hors-sujet, des jumpscares prévisibles, des scènes répétitives et une morale d’une platitude sans nom et vous obtiendrez du grand n’importe quoi.

Critique

 

N°1 : Fifty Shades Darker

Ai-je vraiment besoin d’expliquer pourquoi la première place revient à ce film ? Il n’y a rien à sauver : l’histoire est insignifiante, les personnages sont inconsistants, le SM est inexistant, les dialogues sont plats, les acteurs patinent, les faux-raccords sont nombreux, la musique est envahissante et j’en passe. Aux oubliettes.

Critique

 

Mes anciens tops :

 

 

13 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.