Stronger

Tout le monde se souvient des attentats de Boston : le 15 avril 2013, deux terroristes font exploser des bombes à l’arrivée du marathon de Boston. Parmi les blessés se trouve Jeff Bauman, venu encourager sa petite-amie. Il survit à l’explosion mais est amputé des deux jambes. Stronger revient sur cet événement et sur les mois qui ont suivi.

Sorti il y a deux ans, Patriot’s Day avait déjà traité de ces attentats en choisissant d’axer le film sur l’enquête et la traque des terroristes (très bon film d’ailleurs, je vous le recommande). Stronger se focalise davantage sur l’humain et sur la reconstruction. On assiste au réveil de Jeff et à ses premières réactions face à sa blessure, qu’il aborde dans un premier temps avec humour. Puis viennent les moments difficiles et les effets du stress post-traumatique. Sa blessure ne l’affecte pas seulement lui mais aussi sa famille, qui ne sait parfois pas comment réagir.

Il est quelquefois compliqué de savoir exactement ce que Jeff pense – il n’est pas toujours très bavard – et c’est là que le jeu de Jake Gyllenhaal devient crucial : l’acteur transcrit ce malaise, on devine que Jeff souffre, physiquement certes, mais aussi mentalement, même si sa famille ne le perçoit pas tout le temps. Par conséquent, les scènes où il ose avouer ce qu’il ressent sont très intenses et poignantes, comme en témoigne notamment la scène dans la voiture avec Erin, sa petite-amie. Jake Gyllenhaal délivre encore une fois une excellente performance, pleine de justesse : il alterne avec aisance les scènes de souffrance physique avec celles où la bonne humeur de Jeff adoucit l’ambiance. Face à lui se trouvent deux actrices irréprochables : Tatiana Maslany (vue dans la série Orphan Black – que je vous recommande aussi) incarne Erin avec un naturel reversant, et Miranda Richardson interprète une mère touchante bien qu’un peu portée sur la bouteille.

S’il reste très classique dans la forme et dans la réalisation, Stronger met surtout en lumière une histoire sur le courage, sur l’espoir et sur la force. Une histoire qui montre que malgré les horreurs dont on peut être victime, il est possible de se relever. Une histoire puissante qu’il faut partager à tout prix.

 

+ : Jake Gyllenhaal et une histoire forte

 : assez classique dans la forme

LA scène : la scène dans la voiture avec Erin

  • Note : 4 / 5

 

 

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.