Black Panther

Si vous me lisez depuis un moment, vous devriez savoir que je ne suis pas la plus réceptive aux productions Marvel, même si je reconnais que certains de leurs films constituent de bons divertissements. Ce Black Panther n’échappe pas à la règle.

L’histoire reprend après les événements de Captain America : Civil War. T’Challa, devenu roi du Wakanda, cette nation africaine isolée et technologiquement avancée, rentre chez lui et doit se préparer à affronter un ennemi qui risque de mettre son royaume et le monde entier en danger. 

Doté d’un scénario plutôt prévisible, le film s’avère être beaucoup plus intéressant lorsqu’il se concentre sur la mythologie et la culture qui façonnent le royaume du Wakanda ainsi que sur les traditions qui entourent le couronnement du roi. Construit en deux temps, le reste de l’intrigue ne parvient guère à captiver, tant il a un air de déjà. Seul le « twist » (attention, rien de bien sensationnel non plus) relance un peu l’histoire avant de retomber malheureusement dans quelque chose qui est loin d’être novateur.

Mais le film trouve sa force dans ses personnages féminins forts, bien écrits et parfaitement interprétés par Lupita Nyong’o, Danai Gurira et Letitia Wright Cette dernière, par sa maîtrise de la technologie et par sa démonstration de l’utilisation des gadgets à la James Bond, ferait d’ailleurs une excellente Q. Elles effacent la performance de Chadwick Boseman en T’Challa qui manque un peu de charisme. Le reste du casting est complété par de jolis noms : Michael B. Jordan, Forest Whitaker, Andy Serkis ou encore Martin Freeman.

Techniquement, ce Black Panther poursuit la tradition de ses prédécesseurs : on n’en attendait pas moins d’une production de la sorte ! Si on nous propose quelques jolis plans, notamment lors des combats, on a également le droit à quelques fonds verts franchement pas terribles. L’univers coloré du Wakanda amène de la chaleur et la touche africaine fait son effet, notamment dans les très beaux costumes, qui changent de ce qu’on a l’habitude de voir. Finalement, l’humour est présent ponctuellement, notamment grâce aux personnages féminins, mais il arrive que, parfois, il provoque un décalage plutôt étrange.

En bref, un énième film de super-héros qui se démarque par son univers et ses personnages mais qui reste encore trop sage et trop prévisible pour vraiment marquer les esprits. Les fans de Marvel seront ravis, les autres passeront un bon moment, sans plus.

 

+ : des personnages féminins au top !

 : scénario trop prévisible

LA scène : la course poursuite en voiture

  • Note : 3 / 5

 

 

5 commentaires

  1. Comme toi, je ne suis pas un grand amateur des films Marvel. Je leur reproche souvent de tenter de masquer leur manque de profondeur par un humour omniprésent et peu subtil. Celui-ci présente néanmoins quelques arguments intéressants, comme tu le soulignes dans ta critique. Après, on ne dépasse quand même jamais le cadre du divertissement inoffensif.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.