Red Sparrow

Après avoir travaillé ensemble sur les trois derniers volets de la saga Hunger Games, le réalisateur Francis Lawrence retrouve Jennifer Lawrence pour une quatrième collaboration : un film d’espionnage intitulé Red Sparrow. Jennifer Lawrence y incarne Dominika, une ballerine qui, après un accident lui coûtant sa carrière, est forcée de devenir une espionne pour les services secrets russes en intégrant une école où les gens sont entraînés à séduire leur cible. Sa première mission consiste à entrer en contact avec un agent américain de la CIA dans le but de découvrir le nom d’une taupe…

Le sentiment en sortant de la salle est, pour ma part, extrêmement mitigé. Si le film propose quelques bonnes idées, il est fort à penser qu’avec un scénario plus travaillé, le résultat aurait été plus satisfaisant. On se retrouve ici malheureusement avec une histoire d’espionnage plutôt prévisible, bourrée d’invraisemblances et dotée d’une violence parfois gratuite. Les scènes dans l’école des Sparrows sont assez crues (attention âmes sensibles) et manquent de subtilité. Le film souffre aussi de gros problèmes de rythme : frôlant les 2h20 (interminable), il s’attarde sur des scènes inutiles et répétitives, et en bâcle certaines qui étaient pourtant très intéressantes : je pense notamment à celles qui suivent la première rencontre entre Dominika et l’agent américain.

Tout ceci est vraiment dommage parce que l’intrigue autour du double-jeu de Dominika part avec de bonnes intentions, mais elle est gâchée par des indices gros comme des maisons et un manque de développement des personnages secondaires. Le casting s’en sort pourtant bien, même si j’ai trouvé Jennifer Lawrence en dessous de ses capacités (attention à ne pas confondre poker face et jouer sans expression). Joel Edgerton est convainquant en agent américain et les scènes qu’il partage avec Jennifer Lawrence font partie des plus captivantes. Par contre, s’il joue honorablement le mafieux russe, je ne comprends pas comment on a pu caster Matthias Schoenearts en oncle de Jennifer Lawrence. La relation familiale entre les deux n’est absolument pas crédible.

S’il met en scène une héroïne intrigante, Red Sparrow ne parvient pas à épaissir son scénario et n’apporte donc au final pas grand-chose de nouveau dans le paysage des films d’espionnage. Si ce genre vous intéresse, privilégiez un film comme Atomic Blonde, qui avait au moins le mérite d’être plus fun et d’avoir plus de punch.

Et dernière chose, par pitié, il faut arrêter de faire des films avec des acteurs anglophones qui parlent avec un accent russe (et d’après la bande-annonce, ça serait aussi le cas pour la VF). On a compris que le film se déroulait en Russie, vous pouvez continuer à parler anglais normalement. Si vous voulez vraiment garder cet accent, chers acteurs, appliquez-vous, travaillez-le et maintenez-le pendant tout le film !

 

+ : le double-jeu de Dominika

 : interminable, trop prévisible et l’accent russe

LA scène : celle sur le tarmac de l’aéroport

  • Note : 2 / 5

 

 

4 commentaires

  1. Pour ma part, « Red Sparrow » est un excellent film d’action, ponctué de quelques scènes d’action parfaitement orchestrées, développant une intrigue très bien ficelée. Le scénario est très bien écrit et la mise en scène permet d’installer une atmosphère tendue, mais parfaitement engageante. La photographie et la bande originale sont pleinement séduisantes. La distribution offre d’excellentes prestations, permettant au passage à Jennifer Lawrence de faire oublier l’infamie de son précédent métrage. L’ensemble est d’un niveau suffisamment supérieur pour permettre d’absorber sans sourciller les deux heures et vingt minutes du film tout en assurant un excellent divertissement.

    J'aime

  2. J’ai un ami qui l’a vu et pour lui c’est un très bon film.. bon je te rassure c’est un grand fan de Jennifer Lawrence 😉 pour ma part, je n’apprécie pas cette actrice qui n’arrive pas à me toucher dans aucun de ces films. C’est toujours dommage d’avoir des mauvais doublage et moi les films où l’on prend l’accent russe alors que l’on est pas russe ça me fait sourire, je te rejoins totalement sur ce point. Passe un très bon weekend 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.