Rampage

Que vous dire ? Je ne sais toujours pas ce qui m’a poussée à me rendre en salles pour voir ce Rampage. Peut-être est-ce à cause du capital sympathie de Dwayne Johnson, de la présence de Naomie Harris ou de la possibilité de le voir en VO. Ce n’est en tout cas pour l’histoire (un primatologue voit son gorille se métamorphoser en monstre gigantesque qui menace de détruire toute une ville), ni pour son aspect visuel. Quoi qu’il en soit, le résultat final atteint un niveau de médiocrité que je n’avais pas vu depuis longtemps et la critique sera donc très rapide.

Bourrée d’incohérences, l’histoire ne contient aucun enjeu dramatique ou narratologique. Tout amène au combat final entre trois bêbêtes qui ne nous procure aucune tension. En plus d’être prévisible, le scénario se dote de répliques mal écrites. Le développement des personnages est inexistant. Les « méchants » sont hyper caricaturaux (le duo de frangin-frangine où la femme se la joue dure à cuire et où l’homme est juste stupide). On s’ennuie à cause du rythme longuet et de la platitude des scènes en matière de ton. La tentative d’injecter des pointes d’humour par-ci par-là tombe instantanément à l’eau. Pire, on bascule parfois dans du vulgaire complètement ridicule et pas nécessaire (sérieusement, la scène finale est à vomir).

Visuellement, c’est affreusement laid. Les trois créatures en effets spéciaux ne sont pas spécialement bien exécutées, en plus de n’avoir aucune logique dans leur mutation génétique (pourquoi le crocodile devient cinquante fois plus grand que le gorille ?). On ne comprend pas vraiment à quoi elles servent, ni quels sont leurs buts. La photographie est hideuse, les personnages sont mal cadrés et mal mis en lumière. Même les acteurs en font des caisses, à part peut-être Dwayne Johnson qui a envie d’y croire et qui n’est franchement pas hyper mauvais. Mais forcément, comme il n’y a rien à sauver, c’est difficile de tenir bon.

Certes, je ne pense pas être le public-cible de ce genre de grosse production dont le seul but est de divertir les spectateurs. Mais quand le film ne parvient même pas à faire cela, j’ai de la peine à comprendre comment il peut faire de jolis scores au box-office américain. Ne faites pas la même erreur que moi, évitez-le, cela vaut mieux.

 

+ : Dwayne Johnson

 : absolument tout le reste

LA scène : le générique de fin parce c’était enfin terminé ?

  • Note : 0,25 / 5

 

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.