Everybody Knows

Accompagnée de ses deux enfants mais sans son mari resté en Argentine, Laura retourne dans son village natal en Espagne pour célébrer le mariage de sa sœur. Tout le monde est heureux, la fête bat son plein jusqu’à ce qu’un drame vienne rompre le bonheur de la famille… Voici donc le postulat de départ d’Everybody Knows, écrit et réalisé par le cinéaste iranien Asghar Farhadi qui a été présenté en ouverture du 71e Festival de Cannes mardi dernier.

Drame familial tourné en espagnol, le film rappelle un peu les grandes sagas de l’été diffusées il y a quelques années à la télévision : un personnage qui rentre dans sa ville natale, un événement tragique survient et la vie de la famille est totalement bouleversée. Le passé refait surface, les langues se délient, des secrets sont révélés, tout le monde devient suspect et on ne sait désormais plus qui croire. Mais attention qu’on soit bien d’accord, si Everybody Knows se rapproche de ces sagas, c’est uniquement dans la trame de base car la forme, tout comme le fond, sont nettement supérieurs, que ce soit grâce à la belle mise en scène de Farhadi, à l’écriture fine des dialogues ou encore à l’éclairage naturel qui accompagne les prestations des acteurs. Ces derniers sont d’ailleurs tous vraiment excellents mais la palme revient au duo de charme Penélope Cruz et Javier Bardem (qui ne jouent pas un couple, précisons-le). Les deux font preuve d’une puissance émotionnelle subtile pour livrer de très belles prestations remplies d’humanité (j’ai l’impression que jouer dans leur langue maternelle aide beaucoup – ils sont en tout cas beaucoup plus convaincants que lors de certains rôles en anglais).

On pourrait néanmoins reprocher au film sa longueur et ses quelques baisses de rythme mais l’intrigue est suffisamment bien ficelée et remplie de petits indices pour nous tenir en haleine durant les 2h12. De même, certains pourront dire qu’il y a peut-être quelques facilités scénaristiques (ou en tout cas des aspects plus évidents que d’autres), mais le résultat final est tout à fait cohérent et plaisant à regarder.

Pour vivre le Festival de Cannes comme si vous y étiez, rendez-vous dans les salles pour découvrir le très réussi Everybody Knows !

 

+ : Penélope Cruz et Javier Bardem

 : quelques baisses de rythme

LA scène : Laura qui révèle son secret à Paco

  • Note : 4 / 5

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.