Tully

Marlo vient de donner naissance à son troisième enfant. Déjà débordée par les deux aînés, elle est très vite épuisée par cette nouvelle maternité. Suivant les conseils de son frère, elle décide d’engager Tully, une nounou de nuit qui va changer sa vie du jour au lendemain…

Nouveau projet du créateur de Juno, Tully décrit avec un profond réalisme les difficultés de la vie de mère. Entre les premières nuits infernales du bébé, les aînés qui demandent beaucoup d’attention, une maison à gérer et un mari qui n’est pas très présent, on ressent instantanément de l’empathie pour cette mère au bord de la dépression. Ce n’est finalement qu’après avoir engagé Tully que Marlo se sentira revivre. Et pour cause ! Tully, incarnée par une Mackenzie Davis pleine de douceur et de bonne humeur, s’avère être la solution miracle. Le film doit d’ailleurs énormément à son casting et surtout à son interprète principale : Charlize Theron. Loin du look qu’elle aborde dans ses pubs Dior, elle incarne une mère dépassée et fatiguée avec un naturel déconcertant. Sa prestation contraste avec la fraîcheur de Mackenzie Davis mais elle n’empêche pas de voir s’installer une véritable complicité entre les deux femmes. Leurs discussions aborderont des thèmes intéressants (le temps qui passe, les effets du temps sur le corps, les rêves qui s’envolent, la routine qui se met en place mais aussi le bonheur d’avoir une famille).

Si le film est particulièrement bien écrit, il prend une toute autre ampleur dans les dernières minutes à la suite d’un twist très intelligent qui nous forcerait presque à revoir le long-métrage une deuxième fois. Je dois avouer qu’avant ce twist, je trouvais ce film sympathique, sans plus, mais il permet de relancer totalement le propos et l’intrigue (je ne vous en dis pas davantage, à vous de le découvrir par vous-mêmes). Il est vrai cependant que malgré un rythme adéquat et une durée idéale (1h35), on n’échappe pas à quelques effets de répétition qui font tourner l’intrigue un peu en rond (la réalisation n’est pas non plus transcendante). Le twist est néanmoins assez fort pour nous faire quitter la salle sur un bon sentiment.

Authentique et réaliste, Tully vaut donc clairement le détour pour l’interprétation de ces deux excellentes actrices et pour les thèmes qu’il développe.

 

+ : le duo d’actrices

 : un peu redondant

LA scène : le twist

  • Note : 3,5 / 5

 

 

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.