Mission : Impossible – Fallout

Ethan Hunt a une nouvelle mission impossible à effectuer ! Trois ans après Rogue Nation qu’il mettait déjà en scène, Christopher McQuarrie retourne derrière la caméra pour réaliser le sixième volet de la saga. Au programme : des courses poursuites, des retournements de situation, de l’humour et surtout, beaucoup d’action. La formule semble bien rodée et le blockbuster pourrait être le gros succès estival de cette année. Mais en vaut-il la peine ?

Je dois vous prévenir tout d’abord que je n’ai vu qu’un seul Mission : Impossible (le cinq, Rogue Nation), je peux donc difficilement me prononcer sur la qualité du sixième par rapport à l’ensemble de la saga. Je peux néanmoins vous dire que j’ai passé un très bon moment devant ce film et qu’il remplit entièrement sa fonction de divertissement. Certes, comme souvent dans ce genre d’histoire, il vaut mieux ne pas s’attendre à se retrouver face à un scénario complètement dénué d’incohérences et de facilités. Si elle nous offre quelques retournements de situations bienvenus et pas toujours prévisibles, l’intrigue reste principalement constituée de courses poursuites à bord de différents véhicules et de missions à réaliser dans des temps impartis. Un scénario plutôt classique en somme et qui reprend les codes de la saga (vous n’échapperez pas aux fameux masques !). Mais c’est exactement ce qu’on recherche avec un film de cette ampleur. Les scènes d’action sont légion et extrêmement bien réalisées. Sans être non plus entièrement novatrices, elles bénéficient surtout d’une grande efficacité. A l’heure où de nombreux blockbusters (en particulier les films de super-héros) se retrouvent noyés sous des fonds verts, la qualité des cascades et des effets spéciaux de ce Mission : Impossible fait vraiment plaisir à voir et surtout, elle permet d’avoir un rendu beaucoup plus réaliste qui est agréable pour les yeux.

Mis à part un coup de mou dans le dernier acte narratif qui aurait mérité d’être raccourci, le rythme est plutôt soutenu et les 2h27 passent relativement vite, notamment grâce au bon dosage entre l’action et les scènes plus posées. L’humour fonctionne bien, même s’il est moins présent que dans le précédent volet.

Emblème de la saga, Tom Cruise est toujours en pleine forme dans ce rôle qui lui va comme un gant (et tant mieux car le côté dramatique est loin d’être son point fort). J’aime personnellement beaucoup le personnage de Rebecca Ferguson, qui a toujours énormément de classe dans tout ce qu’elle entreprend. On retrouve aussi Simon Pegg et Ving Rhames qui jouent les deux acolytes Benji et Luther qui apportent de la légèreté. Nouveau venu, Henry Cavill amène de la puissance physique dans un rôle qui n’est toutefois pas le plus abouti en termes d’écriture. La cohésion de tout ce beau monde se traduit en une parfaite dynamique qui nous donnerait presque envie de faire partie de l’équipe.

Grâce à ses scènes d’action maîtrisées et à son excellent casting emmené par un Tom Cruise increvable, ce Mission : Impossible – Fallout se révèle être un divertissement de très bonne qualité qui se laisse regarder avec un plaisir non dissimulé.

 

+ : Tom Cruise et les scènes d’action

– : un scénario qui reste un peu classique

LA scène : la course poursuite en moto dans Paris

  • Note : 4 / 5

 

La bande-annonce :

 

 

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.