The Children Act

Drame social adapté du roman éponyme de Ian McEwan, The Children Act (My Lady en VF) nous présente la juge Fiona Maye, interprétée par l’excellente Emma Thompson. Spécialisée dans les affaires familiales, la Juge Maye se retrouve confrontée à un cas particulier : Adam Henry, âgé de 17 ans, est atteint d’une leucémie qui nécessite une transfusion sanguine. Mais l’adolescent, ainsi que sa famille, refuse toute transfusion car cela va à l’encontre de ses croyances religieuses. Les médecins chargés de sa santé font alors appel à la justice afin de pouvoir rendre cette transfusion légale. Avant de donner son verdict, la Juge Maye va se rendre au chevet d’Adam et leur rencontre provoquera de nombreux changements, dans la vie de l’un, comme de l’autre.

Quelle déception ! Malgré une thématique très intéressante et un casting de choix, le film ne parvient jamais à émouvoir ou à captiver. Le problème majeur semble venir du scénario signé par Ian McEwan : l’histoire n’arrive jamais à approfondir véritablement ses thématiques (ce qui n’est probablement pas le cas dans le livre). En effet, en plus de l’intrigue autour de cet adolescent, le film s’attarde longuement sur la vie privée de cette juge et notamment sur les complications de son mariage (son mari, incarné par Stanley Tucci, désire aller voir ailleurs car il s’ennuie dans leur couple). La première scène, particulièrement longue, nous donne un avant-goût de leur relation et on comprend assez vite que les révélations du mari vont avoir un impact sur la vie de la juge mais c’est tout : le récit ne progresse jamais de ce côté et ne fait que répéter les scènes.

Quant à l’affaire Adam Henry, si le débat autour de la légalisation de la transfusion mérite le coup d’œil car il pose des questions pertinentes, il est très vite plombé par l’évolution de la relation entre Adam et la Juge qui, même si elle prend une tournure plutôt inattendue, n’est jamais totalement développée. Le personnage d’Adam est particulièrement difficile à cerner et son interprète, Fionn Whitehead (vu dans Dunkirk) ne sonne pas toujours très juste, contrairement à Emma Thompson, toujours impeccable.

Ce n’est malheureusement ni la mise en scène digne d’un téléfilm (en même temps, le réalisateur Richard Eyre est un habitué du petit écran), ni les problèmes de rythme qui réussiront à relever la qualité de The Children Act. Mais si le sujet vous intéresse et si vous désirez avoir une nouvelle preuve du talent indéniable d’Emma Thompson, vous pouvez tenter le visionnage, sinon, passez votre chemin.

 

+ : Emma Thompson et le débat autour de la transfusion sanguine

 : le scénario qui n’approfondit pas ses thématiques

LA scène : celle à Newcastle

  • Note : 2 / 5

 

La bande-annonce :

 

 

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.