The Guilty

The Guilty est un huis-clos se déroulant dans un centre d’appels d’urgence danois. Une nuit, le policier Asger est chargé de répondre aux personnes appelant le 112 et d’envoyer les secours lorsqu’ils sont nécessaires. Alors que sa garde se termine bientôt, Asger reçoit l’appel d’une femme qui a été enlevée. Il va alors tout faire pour essayer de la sauver et n’hésitera pas à enfreindre des règles…

Annoncé par la presse comme un thriller palpitant, The Guilty s’avère au final être une légère déception. Il faut reconnaitre que le concept de tenir tout un film dans ce centre d’appels fonctionne assez bien. On ne voit en effet aucune image des personnes demandant de l’aide, mais on arrive sans aucun problème à les imaginer. Les acteurs vocaux sont bien parvenus à retranscrire leurs émotions uniquement grâce à leurs voix. Bien évidemment, l’intrigue qui captive le plus est celle concernant l’enlèvement de cette femme. Comme elle ne peut pas avouer à haute-voix qu’elle a été enlevée car son ravisseur se trouve à côté, Asger va jouer de ruses pour communiquer avec elle. On ressent bien l’urgence et le danger qui entourent la situation. Le réalisateur Gustav Möller arrive à plus ou moins maintenir la tension pendant ces scènes, mais elle descend indéniablement lorsque le film se concentre seulement  sur Asger. Son histoire personnelle n’est pas amenée de la meilleure façon (en plus de n’être pas des plus passionnantes) et ne semble être qu’un prétexte pour étirer le film jusqu’à 1h25. Résultat, le rythme en pâlit fortement et il n’est pas rare qu’on s’ennuie (la mise en scène tournant sensiblement en rond), même pendant la courte durée du long-métrage.

A cela s’ajoute le fait que l’intrigue soit légèrement prévisible : il y a quand même assez d’indices qui mènent vers la résolution du problème. Elle tient la route, certes, mais elle n’est pas aussi surprenante que le laissait entendre la bande-annonce (ou les critiques). Quant à l’acteur principal, Jakob Cedergren, on ne peut pas dire qu’il ait vraiment la possibilité de montrer toute sa palette d’émotions et il est plutôt monocorde. Cela est bien évidemment dû au caractère du personnage, mais aussi probablement à une part de son jeu.

Avec une idée de départ intrigante et un concept intéressant, The Guilty avait tout pour être un grand thriller scandinave. Son manque de consistance et ses baisses de rythme le réduisent toutefois à un simple huis-clos. Décevant.

+ : le concept

– : l’intrigue secondaire et les baisses de rythme

LA scène : le dénouement

  • Note : 2,75 / 5

La bande-annonce :

8 commentaires

  1. Ohlàlà tellement pas d’accord ! Ce film est d’une force incroyable par rapport à son économie de moyens. J’ai trouvé Jacob Cedergren à son meilleur niveau (on est quand même loin de Meurtres à Sandhamn – et je dis ça avec toute la sympathie que j’ai pour cette série par ailleurs) et personnellement je ne m’attendais pas du tout au twist.

    Aimé par 1 personne

    1. Alors tant mieux si le twist a fonctionné avec toi ! Je l’avais vu venir depuis un petit moment… mais j’adhère totalement au concept qui en fait la vraie force du film. Je trouve juste dommage l’alliance avec son intrigue à lui qui est quand même plus faible et moins intéressante.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.