Venom

Personnage antagoniste évoluant dans l’univers de Spider-Man, Venom résulte de la combinaison entre un symbiote extraterrestre et le journaliste Eddie Brock. Cela faisait plusieurs années qu’un projet de spin-off le mettant en scène devait voir le jour (on ne va pas revenir sur la chronologie des droits entre Sony et Marvel…), mais il aura fallu attendre 2016 pour que la production soit enfin lancée avec Ruben Fleischer à la réalisation et Tom Hardy dans le rôle-titre, avec une sortie prévue à l’automne 2018. Le résultat final s’avère être une catastrophe incommensurable.

Par où commencer ? Censée être beaucoup plus sombre et adulte, l’intrigue de Venom suit les traces de ses prédécesseurs en nous proposant une origin story des plus banales (un scientifique ramène des corps étrangers de l’espace et les fait entrer en symbiose avec des êtres humains. Un reporter en fait les frais et doit apprendre à cohabiter avec son « parasite » tandis que le scientifique devient fou). Aucune surprise à l’horizon, aucune noirceur dans le propos, l’intérêt semble donc résider dans la relation/possession entre Eddie et Venom. Mais encore une fois, celle-ci ne prend pas. La personnalité de Venom est tellement versatile qu’il est impossible d’avoir un semblant de cohérence dans tout le film (je suis méchant, non en fait j’aide les gens, oh et puis des fois je les mange). Et honnêtement, la dualité du personnage ne fonctionne pas car on essaie dès le départ de la rendre légère avec un humour poussif (qui ne fera rire que les spectateurs les moins exigeants), tandis que Tom Hardy essaie de l’épaissir en la rendant plus dramatique (il ne fait qu’augmenter les problèmes de tons qui se dégagent de l’ensemble du film).

Et parlons-en justement des acteurs : que sont-ils aller faire dans cette galère (money, money, money) ? C’est assez stupéfiant d’avoir des acteurs du calibre de Tom Hardy, Michelle Williams et Riz Ahmed et de les voir jouer aussi mal. L’interprétation de Tom Hardy ne colle pas avec la personnalité de son personnage, Michelle Williams est vide et Riz Ahmed se lance dans une caricature du méchant scientifique. Il faut avouer que la faiblesse du scénario et le sous-développement de leurs personnages ne les aident absolument pas.

Par-dessus le marché, le film est affreusement laid et cela est d’autant plus bizarre quand on sait que le directeur de photographie se trouve être le même que celui qui a officié sur A Star Is Born. A cela s’ajoutent une mise en scène insipide, des images floues et des scènes d’actions vues et revues. Quant aux effets spéciaux, à part les rares moments où Eddie et Venom sont présents ensemble à l’écran et où il y a un semblant d’idée potentiellement intéressante, ils restent d’une qualité trop standard pour une production de la sorte.

En bref, évitez-le à moins d’être fan incontournable du personnage ou de l’univers (mais sachez que même l’acteur principal a dit que ses meilleures scènes avaient été coupées au montage : ça en dit long sur la qualité de ce long-métrage).

 

: quelques effets spéciaux passables

 : le reste

LA scène : la première fois où Venom et Eddie interagissent

  • Note : 0,25 / 5

 

La bande-annonce (ne vous y fiez pas car elle vend le film comme quelque chose de très noir) :

 

 

9 commentaires

  1. Je vois que décidément non je n’irais pas voir ce « film ».. Pourtant j’adore Tom Hardy mais là je non et ta critique ne m’incite pas à faire l’effort de payer pour voir un spectacle aussi affligeant.. dommage 😉 excellent weekend à toi ps: le prochain film sera meilleur 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.