Bohemian Rhapsody

Attendu avec impatience et appréhension par les fans du groupe Queen, Bohemian Rhapsody a connu de nombreux problèmes lors de sa fabrication. Le réalisateur Bryan Singer a notamment claqué la porte avant la fin du tournage, laissant à Dexter Fletcher (à qui on doit le très chouette Eddie The Eagle) le soin de terminer le long-métrage (même si c’est le nom de Brian Singer qui figure au générique). Il ne restait plus qu’à découvrir ce film en espérant que ces changements soient invisibles aux yeux des spectateurs. Résultat mitigé.

Si l’ensemble forme un tout homogène, Fletcher s’étant aligné sur la vision de Singer, il manque à Bohemian Rhapsody une touche personnelle qui aurait rendu le film plus marquant. Certes, le long-métrage est de bonne facture (à part deux-trois effets visuels peu raffolant) et doté d’un rythme soutenu (parfois trop ?) qui font passer les 2h14 très rapidement, mais il reste extrêmement lisse pour un film retraçant le parcours de ce groupe mythique. On suit en effet les débuts du groupe, de la rencontre entre Freddie Mercury avec les deux acolytes Brian May et Roger Taylor, rejoints ensuite par John Deacon, en passant par les premiers succès et les passages à vide, et en terminant par une reconstitution du concert Live Aid à Wembley en 1985. Forcément, en voulant retracer toutes ces années, certains instants ne sont que survolés, alors qu’ils auraient mérité plus d’attention (le risque avec ce genre de film biopic qui s’attaque à une longue période).

Le seul membre du groupe qui bénéficie d’une attention particulière est bien évidemment Freddie Mercury, interprété par un Rami Malek très investi. Même en ne connaissant que très brièvement le groupe, on parvient à cerner très rapidement le personnage et ses déboires. Vous avez peut-être lu ici et là que le film omettait de parler de sa sexualité mais ce n’est pas le cas. Au contraire, il s’agit sûrement d’un des traitements les plus aboutis du film, avec des moments où Rami Malek fait preuve d’une grande subtilité. Mais en se concentrant ainsi sur le leader, le groupe passe parfois au second plan, ce qui est dommage au vu des très bonnes interactions qui existent lors des scènes où tous les membres sont réunis.

Heureusement que les chansons sont là pour faire oublier les défauts du scénario. On prend un énorme plaisir à réécouter tous les tubes de Queen, en particulier lors du concert final de Live Aid. Petit bémol toutefois : pour un film qui s’appelle Bohemian Rhapsody, ne pas passer cette chanson en entier équivaut à un crime. Dommage également que beaucoup de dialogues aient été enregistrés en post-production, diminuant ainsi la qualité et le naturel du film.

Loin d’être raté, Bohemian Rhapsody est simplement trop impersonnel et trop convenu pour réellement surprendre. Mais les chansons du groupe et l’interprétation de Rami Malek font de ce long-métrage un divertissement correct, à défaut de transcendant.

 

+ : les chansons de Queen et Rami Malek

 : le scénario

LA scène : le concert final

  • Note : 3 / 5

 

La bande-annonce :

 

 

5 commentaires

  1. Je ne suis pas trop fan du groupe (sauf quand la guitare Queen au fracas des épées des Highlanders), mais ce film commence à me tenter de plus en plus à force de lire, comme ici, des avis intéressants. Tous pointent effectivement le problème du scénario et le manque d’identité du film, le classant illico parmi les multiples biopics policés. Je me dis pourtant que la personnalité de Singer, au regard des autres sujets qu’il a eu à filmer (notamment les fameux X-Men), aurait pu transpirer au travers de ce portrait d’un « mutant » du rock (il suffit de voir ses costumes improbables pour s’en convaincre). J’aimerais bien le voir pour imaginer ce qu’il aurait pu être du coup. 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.