Ben Is Back

Hasard du calendrier, deux films très similaires sont programmés dans nos salles en ce début d’année 2019. Ben Is Back et Beautiful Boy (qui sortira le 6 février) racontent tous les deux l’histoire d’un parent qui va tout faire pour aider son adolescent addict à ne pas rechuter dans les méfaits de la drogue. Comme les deux longs-métrages se ressemblent beaucoup, on en vient à les comparer tout naturellement. Je ne sais pas si cela sera le cas pour tout le monde, mais j’ai l’impression que l’ordre de visionnage des films risque d’influencer le ressenti. Je vous écris donc cette critique de Ben Is Back en ayant déjà vu Beautiful Boy en septembre dernier (la critique sera publiée lors de sa sortie) et je pense que cela a légèrement joué en sa défaveur.

Écrit et réalisé par Peter Hedges, Ben Is Back se passe la veille de Noël dans une petite ville des Etats-Unis. On y fait la rencontre de Ben, un adolescent addict qui rentre à la maison à l’improviste pour les fêtes, à la grande surprise de sa mère. Et même si Ben semble déterminé à passer du bon temps avec sa famille, tout ne se passera pas comme prévu…

Ben Is Back fait partie de ces films qui sont assez difficiles à digérer, à cause du poids de leur thématique et c’est souvent le cas lorsqu’on aborde le sujet de la drogue ou de l’addiction. La plupart du temps, on se retrouve face à des personnages plutôt antipathiques qui font des choix qui nous échappent totalement. Ben Is Back essaie pourtant de se différencier en mettant l’accent sur la relation mère-fils et en nous montrant un Ben qui tente de se repentir. Le début du film confère ainsi une certaine sympathie envers cet adolescent dont le passé nous est inconnu et qui semble être sincère lorsqu’il dit vouloir passer du temps avec sa famille. Ce n’est qu’au fil du long-métrage que ses vieux démons feront leur apparition et qu’on basculera alors dans quelque chose de plus convenu, notamment dans les dernières vingt minutes qui ont des allures de thriller.

Heureusement, le film maintient tout de même la relation mère-fils au cœur de l’histoire puisqu’on passe la majeure partie du temps en compagnie de ces deux personnages. Si cela permet de bien développer leur relation, on aurait peut-être apprécié que celles que partage Ben avec les autres membres de sa famille bénéficient d’un traitement plus approfondi, en particulier celle avec sa sœur. Mais avec une intrigue qui se déroule sur environ 24 heures, cela semblait compliqué. En revanche, Peter Hedges ne s’est pas trompé dans son casting. Il a choisi son propre fils Lucas Hedges pour interpréter Ben. Habitué aux films indépendants (Manchester By The Sea, Lady Bird, Three Billboards Outside Ebbing, Missouri), l’acteur américain délivre une belle performance pleine de sensibilité et de justesse. Face à lui, Julia Roberts incarne une mère aimante et dévouée qui fera tout pour protéger son fils. La complicité entre les deux comédiens est par ailleurs extrêmement touchante.

Malgré une fin en demi-teinte, Ben Is Back reste un film important qui traite de l’addiction et de l’amour d’une mère envers son fils. Si son aspect technique est plutôt standard, son splendide casting mérite largement qu’on s’y attarde, même si, personnellement, j’ai une petite préférence pour Beautiful Boy (rendez-vous en février pour savoir pourquoi).

 

+ : Julia Roberts et Lucas Hedges

– : la fin trop convenue

LA scène : dans la cabine d’essayage

  • Note : 3,5 / 5

 

La bande-annonce :

 

 

6 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.