Mary Queen of Scots

Mary Queen of Scots est loin d’être le premier film à raconter l’histoire de cette reine d’Ecosse ayant vécu au 16e siècle. Incarnée ici par l’actrice irlandaise Saoirse Ronan, Mary Stuart est une personnalité historique qui ne cesse de fasciner les historiens comme les cinéastes, sans doute à cause de son destin tragique qui se termine par sa condamnation à mort à 44 ans. Le film retrace son parcours depuis son retour en Ecosse en 1561 jusqu’à sa mort en 1587, en se focalisant notamment sur la relation tendue qu’elle entretient avec sa cousine Elizabeth, reine d’Angleterre, interprétée par Margot Robbie.

Je dois vous avouer que sur le papier, ce film avait tout pour me plaire : une de mes périodes historiques favorites, deux actrices de talent et une production soignée. Mais malheureusement, le long-métrage n’a pas répondu à toutes mes attentes et s’est avéré être une petite déception. La faute revient probablement à son scénario qui a tendance à s’éparpiller beaucoup trop et qui ne développe pas convenablement les aspects les plus intéressants (je pense en particulier à la chute de Mary qui est vite expédiée). En fait, le scénariste Beau Willimon et la réalisatrice Josie Rourke, dont c’est le premier film, ont sans doute été trop gourmands dans la fresque qu’ils ont voulu raconter, omettant ainsi de créer de la tension et d’insérer de l’émotion dans leur œuvre. On se retrouve alors face à un film très académique qui enchaîne les scènes d’une manière plutôt lisse. Le montage en pâlit, comme c’est souvent le cas dans les films historiques, en ne gérant notamment pas convenablement les ellipses, et le rythme laisse à désirer (en plus d’atteindre les deux heures).

Heureusement que les deux actrices principales délivrent de très bonnes interprétations qui permettent de donner un peu de vie à cette histoire. Elles surpassent définitivement leurs collègues masculins dont les rôles sont clairement en retrait. Dommage simplement que le personnage d’Elizabeth ne soit pas à la hauteur de la figure historique qu’on connait. Vous me direz que c’est normal puisque le film est consacré à Mary Stuart, mais le personnage parait un peu fade par rapport à la puissance qu’il pourrait dégager.

Quant à l’aspect visuel, si les costumes, décors et maquillages ont été particulièrement bien soignés, la mise en scène aurait mérité un peu moins de classicisme (en même temps la réalisatrice vient du théâtre) pour se démarquer des anciennes productions. Mais le film reste plaisant à voir et est plutôt bien accompagné par la partition de Max Richter.

Finalement, Mary Queen of Scots constitue peut-être une bonne première approche de cette histoire fascinante de la deuxième moitié du 16e siècle. Les fins connaisseurs seront par contre un peu déçus des choix scénaristiques et des quelques erreurs historiques, notamment cette rencontre entre les deux reines qui, bien qu’elle soit extrêmement intéressante, n’a tout simplement jamais eu lieu. De mon côté, je préfère largement le Elizabeth : The Golden Age, réalisé par Sherkhar Kapur, qui explore également cette période historique au travers cette fois du personnage d’Elizabeth, bien que tous les enjeux autour de la menace de Mary Stuart y figurent.

 

+ : Saoirse Ronan et Margot Robbie

– : le scénario qui s’éparpille

LA scène : la confrontation entre les deux reines (même si elle est historiquement incorrecte)

  • Note : 2,5 / 5

 

 

La bande-annonce :

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.