Triple Frontier

Triple Frontier était sans doute la production de Netflix qui m’intriguait le plus en ce début d’année, notamment à cause de son casting sensationnel composé d’Oscar Isaac, Ben Affleck, Charlie Hunnam, Garrett Hedlund et Pedro Pascal, et de la présence de J.C. Chandor, réalisateur de A Most Violent Year, derrière la caméra. Tout ce beau monde s’est réuni pour nous raconter l’histoire de cinq amis, anciens membres des forces spéciales, qui s’allient pour piller un baron de la drogue en pleine jungle sud-américaine.

Le résultat final débouche sur un divertissement tout à fait honnête que l’on regarde avec plaisir. Alors certes, ce n’est probablement pas le film le plus subtil du moment, mais il a le mérite d’aller plus loin qu’une simple histoire de braquage qui tourne mal : la deuxième partie se transforme en effet en une sorte de survival et de chasse à l’homme qui va mettre les protagonistes à rude épreuve, pas seulement physiquement, mais également mentalement puisqu’ils vont être amenés à faire des choix difficiles et lourds de sens (restons vagues pour ne pas trop en révéler). Mais relativisons car le film garde tout de même une part de prévisibilité (surtout dans sa deuxième heure) et ne nous présente pas non plus des personnages révolutionnaires, même si la sympathie du casting nous fait oublier leur manque d’épaisseur. En même temps, il n’est jamais évident de développer adéquatement cinq personnages majeurs en un seul film, ce n’est donc pas surprenant si certains d’entre eux nous paraissent un peu stéréotypés. Heureusement, la dynamique du groupe fonctionne très bien et les acteurs sont parfaitement investis dans leurs rôles respectifs.

Autre point positif, les magnifiques décors naturels dans lesquels évoluent les protagonistes (le tournage s’est principalement déroulé à Hawaii, mais aussi en Colombie et en Californie). En revanche, si la mise en scène de Chandor est globalement soignée, elle aurait peut-être mérité un peu plus de nervosité, car même si certaines scènes d’action ont parfois des allures de jeux vidéo (notamment celle du braquage), l’ensemble reste parfois un peu sage. Mais, encore une fois, si on considère ce film avant tout comme un divertissement, il demeure tout à fait correct.

A défaut de nous présenter une histoire vraiment originale, Triple Frontier peut compter sur son très bon casting pour nous raconter les péripéties de ces cinq anciens soldats. Un bon cru Netflix, divertissant et efficace.

 

+ : le casting cinq étoiles

– : le scénario un peu prévisible

LA scène : le braquage en pleine jungle

  • Note : 3,5 / 5

 

La bande-annonce :

 

3 commentaires

  1. Je n’en attendais absolument rien et j’en suis ressorti très agréablement surpris. C’est classique à plein de niveau mais tout est extrêmement soigné et maîtrisé. J’ai particulièrement apprécié le cynisme du récit et la gravité des personnages.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.