Us

Ceux qui me lisent depuis longtemps ont sans doute constaté que peu de films d’horreur sont critiqués sur le blog et pour cause, il s’agit d’un genre auquel je n’adhère pas vraiment (mon petit cœur est trop sensible). Mais il m’arrive d’oser faire le pas et de me rendre dans les salles, notamment lorsque des productions font parler d’elles, comme c’est le cas pour Us, la deuxième réalisation de Jordan Peele. Très prometteur, le cinéaste avait rencontré le succès avec son précédent long-métrage, Get Out, qui était entre autres reparti des Oscars avec la statuette du meilleur scénario original. Loin d’être un coup de cœur personnel, je reconnais les qualités formelles et scénaristiques de Get Out qui m’ont persuadée de découvrir Us en salles.

Le film raconte l’histoire d’une famille en vacances qui, un soir, voit débarquer devant chez elle des individus qui leur ressemblent étrangement. Plus complexe qu’il n’y parait, le scénario réserve quelques surprises à propos de l’arrivée de ces doubles et de leurs intentions peu pacifiques, mais je n’en parlerai pas ici. Sachez simplement qu’il contient quelques facilités, en particulier vers la fin presque trop expéditive, qui donnent l’impression qu’il n’est pas entièrement abouti (à la différence de Get Out). Cela se ressent aussi dans le rythme qui a parfois tendance à tirer en longueur, en plus de répéter certaines scènes.

En revanche, Jordan Peele nous propose des jolis moments de tension, plutôt efficaces, sans être non plus terrifiants : que les plus craintifs comme moi se rassurent, les jumpscares sont assez prévisibles donc on peut s’y préparer ! L’arrivée de la famille numéro deux est particulièrement réussie, tout comme la scène d’exposition. Ces moments doivent beaucoup au soin que Jordan Peele a apporté à sa mise en scène en s’appuyant notamment sur des cadrages inspirés. L’humour dont le scénariste fait preuve est par contre plus discutable. Je pense en particulier au personnage du mari qui a parfois tendance à en faire trop, mais c’est peut-être une question de goût. Quant au casting, emmené par la brillante Lupita Nyong’o, il livre d’admirables performances.

Encore une fois, je ne suis probablement pas la meilleure personne pour juger des films d’horreur, ayant regardé peu d’éléments comparables, mais j’ai beaucoup apprécié la mise en scène de Jordan Peele, un peu moins son scénario qui n’est pas aussi en béton que celui de Get Out.

 

: Lupita Nyong’o et la mise en scène

– : le scénario un peu alambiqué

LA scène : l’arrivée de la deuxième famille

  • Note : 3 / 5

 

La bande-annonce :

 

 

3 commentaires

  1. On peut reprocher c’est vrai au film une tendance à l’explication alambiquée, mais il faut bien reconnaître que Peele confirme son grand talent à croiser genre et vision de la société, conserve son identité sans refaire exactement la même chose. Pas si évident quand on songe à tous ceux qui ont raté la deuxième marche.
    Et bravo pour cette chouette critique.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.