Pokémon : Detective Pikachu

Des jeux vidéo aux cartes à collectionner en passant par les innombrables produits dérivés, les Pokémon se sont imposés comme un véritable phénomène mondial depuis plus de vingt ans. Si plusieurs long-métrages d’animation, dérivés de la série animée, ont vu le jour, on pouvait s’étonner de n’avoir pas encore eu le droit à une version live des aventures de ces petites créatures. C’est désormais chose faite avec ce Pokémon : Detective Pikachu, mis en scène par Rob Letterman.

L’histoire se déroule dans la ville de Ryme City où les Pokémon et les humains cohabitent pacifiquement. Un jour, le détective privé Harry Goodman disparait alors qu’il enquêtait sur une mystérieuse affaire. Son fils, Tim, déterminé à le retrouver, décide de mener sa propre enquête et s’associe avec l’ancien partenaire de Harry : un Pikachu qui parle et que Tim comprend à merveille…

Si, comme moi, vous avez passé des heures à jouer à Pokémon ou à regarder les dessins animés, il y a de fortes chances pour que ce Detective Pikachu vous fasse passer un bon moment. On prend du plaisir à voir ces créatures prendre vie et à essayer de se rappeler leurs étranges noms. Le passage de la 2D à la 3D a plutôt bien fonctionné et certains Pokémon, notamment Pikachu, sont vraiment adorables.

Mais une fois l’effet de surprise passé, les défauts commencent malheureusement à apparaître, à commencer par l’histoire qui, malgré un début prometteur, accumule par la suite de grosses facilités scénaristiques et quelques incohérences. Les personnages humains ne bénéficient pas non plus d’un grand développement et sont assez stéréotypés. En revanche, il faut avouer que l’écriture de Pikachu s’avère être plutôt réussie et nous offre de sympathiques moments (la rencontre avec Tim par exemple).

Pour avoir vu le film en version française, j’ai trouvé le travail de Pierre Tessier, l’habituel doubleur de Ryan Reynolds qui donne sa voix à Pikachu dans la version originale, excellent. Par contre, les autres acteurs (Justice Smith et Kathryn Newton entre autres) ne m’ont guère convaincue. Bien évidemment, le doublage n’aide pas, mais ils avaient tendance à basculer dans l’exagération, en plus de ne pas avoir des répliques aussi abouties que celles de Pikachu.

Finalement, je suis aussi partagée sur l’aspect visuel. Si, comme mentionné plus haut, le graphisme des Pokémon est soigné, les scènes d’action sont très inégales : la scène avec le Dracaufeu est très brouillonne par exemple, comme si les équipes techniques n’avaient pas eu le temps de terminer la post-production. Et je ne sais pas si je suis la seule, mais j’ai vraiment eu de la peine avec la photographie du film alors que j’adore pourtant le travail de John Mathieson.

En surfant sur la nostalgie, Pokémon : Detective Pikachu ravira certainement les fans des petites créatures. On ose espérer que si une suite devait voir le jour (le succès sera sûrement au rendez-vous), qu’elle bénéficie d’un peu plus de soin et de finesse dans l’écriture et dans son traitement visuel.

 

+ : Pikachu !

 : Scénario bancal et aspect visuel inégal

LA scène : Gotta catch ‘em all !

  • Note : 3 / 5

 

La bande-annonce :

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.