It Chapter 2

Qu’est-ce qu’on ne ferait pas par amour pour son acteur fétiche ? Si vous me lisez depuis quelques années, vous savez pertinemment que James McAvoy est un comédien que j’admire énormément et dont je suis les projets avec une grande attention… même si cela signifie s’enfermer près de trois heures dans une salle de cinéma pour découvrir un film d’horreur avec un clown affreux, alors que je déteste ce genre cinématographique et les bouffons circassiens. J’ai donc pris mon courage à deux mains, rattrapé le premier volet de It, sorti en 2017, sur ma petite télévision et visionné ce Chapter 2 sur grand écran.

Adapté du célèbre roman de Stephen King, It raconte les périlleuses rencontres entre sept enfants et Pennywise, un clown maléfique qui ne cesse de leur jouer des tours dans la ville de Derry. 27 ans après, les protagonistes, désormais adultes, reviennent dans leur ville natale après le coup de téléphone d’un membre de leur gang les prévenant que Pennywise semble être de retour. Ayant juré de tous se réunir si le clown réapparaissait, le clan des Losers n’a pas d’autre choix que d’unir leurs forces pour vaincre leurs peurs.

Encore une fois, mes expériences devant des films d’horreur sont assez maigres donc je peux difficilement me lancer dans une comparaison pointue avec d’autres longs-métrages, mais je dois dire que cette suite ne m’a guère transcendée. Pourtant, le saut dans le temps apporte quelques éléments intéressants. Dans un premier temps, le casting des adultes est particulièrement bien choisi et la ressemblance avec les enfants fonctionne à merveille. La scène de réunion donne également lieu à quelques piques sympathiques entre les protagonistes.

Mais après les premières trente minutes, l’intrigue nous embarque dans une suite de scènes redondantes qui se basent toutes sur le même schéma : chaque personnage va en effet devoir affronter une version de Pennywise avant l’ultime combat réunissant à nouveau l’ensemble des héros. Comme le film s’étire sur près de trois heures, une certaine lassitude apparait donc, d’autant que les jumpscares et autres effets horrifiques sont prévisibles et identiques (et c’est une non-adepte du genre qui parle), que ce soit au niveau scénaristique et dans la réalisation qui construit souvent les scènes de la même manière (même si on trouve quelques propositions intéressantes).

Cette paresse se ressent aussi dans le manque de développement des personnages qui sont réduits à leurs gimmicks habituels qu’on retrouvait déjà dans le premier volet. De la même manière, la mythologie entourant Pennywise manque de clarté : j’imagine qu’une production de la sorte cherche avant tout à effrayer ses spectateurs et qu’il vaut mieux se diriger vers le roman si on souhaite des réponses à nos questions.

Heureusement, le casting est là pour remonter le niveau et permet de conserver une once d’intérêt pendant la projection. Si James McAvoy et Jessica Chastain remplissent tout à fait le cahier des charges, Bill Hader livre peut-être la performance la plus marquante, alliant parfaitement humour et émotion, notamment en fin de projection.

Suite attendue par de nombreux fans, It Chapter Two peut donc compter sur son excellent casting et ses quelques effets horrifiques qui satisferont les adeptes du clown maléfique. Les autres risquent de déceler une certaine paresse en plus de trouver le temps long.

 

+ : le casting

 : la redondance de l’intrigue

LA scène : la salle aux miroirs

  • Note : 2,25 / 5

 

La bande-annonce :

 

 

3 commentaires

  1. Oui, ça reste quand même grand public niveau horreur (après, je suis comme toi, pas amatrice du genre en général).
    Le premier film m’avait un peu déçu 😦 Tu trouveras de vrais éléments de réponses dans le livre, qui a un sous-texte vraiment profond. 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.