Blinded By The Light

Inspiré d’une histoire vraie, Blinded By The Light raconte l’histoire de Javed, un adolescent d’origine pakistanaise vivant à Luton. A cause du taux important de chômage et des attaques racistes, le climat social de la petite ville située au nord de Londres est relativement tendu. Pour y échapper, Javed aime se réfugier dans l’écriture et rêve secrètement d’en faire son métier, bien que son père ait prévu une toute autre destinée pour son fils. Mais un jour, Javed découvre la musique de Bruce Springsteen et est complètement bouleversé par les paroles des chansons du Boss qui vont changer sa façon de voir le monde.

Blinded by the Light (magnifiquement traduit par Music of my Life en VF) est la nouvelle réalisation de la cinéaste britannique d’origine indienne Gurinder Chadha, à qui on doit notamment Bend It Like Beckham. Les deux films partagent d’ailleurs de nombreux points communs : le choc des cultures, la passion incomprise par les proches ou encore l’importance des relations familiales. Rien de très novateur dans l’ensemble, mais le long-métrage peut compter sur la bande-originale remplie de titres du Boss qui viennent donner de l’énergie et du rythme au récit. Il est vrai qu’en les étudiant de plus près, les paroles des chansons semblent coller parfaitement à la situation du jeune homme. Afin de leur donner encore plus d’importance, elles apparaissent d’ailleurs sporadiquement sur l’écran, même si le rendu visuel n’est pas toujours sensationnel.

Malgré tout, il manque un petit quelque chose au film pour qu’il nous éblouisse totalement. Le casting s’en sort pourtant avec les honneurs, mais aucune performance n’arrive à tirer son épingle du jeu (en particulier Viveik Kalra qui interprète un Javed parfois trop en retrait). L’intrigue conserve également une grande part de prévisibilité, en plus de s’étirer sur près de deux heures. Avec des thématiques de la sorte, on aurait peut-être apprécié un traitement plus approfondi car on frôle parfois un peu trop avec les clichés.

Mais en même temps, il faut prendre ce film pour ce qu’il est, c’est-à-dire un sympathique feel-good movie qui se veut optimiste et plein d’entrain. Et les fans de Bruce Springsteen apprécieront d’entendre les titres phares de l’artiste.

 

+ : la BO

 : très classique

LA scène : le discours final

  • Note : 3 / 5

 

La bande-annonce :

 

 

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.