Midway

Il suffisait que je me plaigne dans ma critique de The King du manque de film historique dans les salles pour que débarque cette semaine le nouveau film de Roland Emmerich, consacré à la bataille de Midway. Le réalisateur allemand, spécialisé dans le genre du film catastrophe à gros budget (Independance Day, The Day After Tomorrow, 2012), s’intéresse cette fois à un tournant majeur de la guerre du Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale. Avec un casting plutôt intriguant et alléchant sur le papier, on pouvait s’attendre à ce que cette production donne lieu à un long-métrage divertissant et spectaculaire. Autant dire que le résultat est bien loin des effets escomptés.

Il semblerait que Roland Emmerich n’ait pas pu bénéficier du budget à la hauteur de ses espérances et ait dû se contenter de petits studios pour le soutenir financièrement. Et cela se ressent instantanément devant l’écran tant les effets spéciaux sont absolument ratés. On se croirait face à un film de la fin des années 1990, avec des acteurs incrustés sur des fonds verts terriblement mal éclairés. Pire, les scènes de vol, qui sont quand même la clé de voûte du film, ne bénéficient d’aucune inventivité dans la mise en scène et sont parfois totalement illisibles. On peine à savoir qui affronte qui, ou face à quel type de navire on se trouve. Il y a bien une faible tentative de nous immerger à la place des pilotes en adoptant parfois leur point de vue, mais l’effet tombe trop souvent à l’eau. Alors certes, si la volonté d’Emmerich était de nous montrer à quel point ces batailles manquaient de clarté et à quel point ces pilotes accomplissaient de véritables exploits, c’est réussi. Mais tout ceci au dépend du spectateur qui doit se farcir des plans brouillons et franchement peu intéressants.

L’action étant l’intérêt principal du film, autant dire que les autres éléments ne parviennent pas à sauver le reste. Les acteurs en font tout simplement des caisses (ah ces fameuses répliques clichées des films de guerre !). Ed Skrein, qui tient le rôle principal est à côté du sujet, tout comme Dennis Quaid. Les autres (Luke Evans, Patrick Wilson, Woody Harrelson et j’en passe) n’ont rien à se mettre sous la dent et Mandy Moore a probablement un des rôles féminins les plus plats de cette année.

Il y a un côté très frustrant car tous les enjeux autour de cette bataille sont importants et cruciaux, mais ils sont tellement peu développés ou abrégés qu’on se retrouve vraiment face à un film quelconque. Roland Emmerich se perd aussi lorsqu’il essaie de raconter son histoire des points de vus américains et japonais. Le seul avantage, les deux heures passent à grande vitesse tant les scènes sont courtes et le rythme est soutenu : le film se déroule de décembre 1941, depuis l’attaque de Pearl Harbor, jusqu’à la bataille de Midway en juin 1942. Mais en contrepartie, les scènes les plus intéressantes sont vite expédiées (celles qui concernent les renseignements et les transcriptions des messages codés par exemple).

Manque d’inventivité, d’originalité, de direction d’acteur et de budget, Midway est à ranger rapidement aux oubliettes. On se rattrapera avec le 1917 de Sam Mendes qui sortira au début de l’année prochaine et qui promet une vraie immersion dans la guerre.

 

: le rythme

 : les effets spéciaux et le jeu des acteurs

LA scène : la confirmation que l’attaque aura bien lieu à Midway

  • Note : 1,5 / 5

 

La bande-annonce :

 

 

2 commentaires

  1. Du Emmerich pur jus visiblement. Je ne crois pas avoir vu un de ses films en salle, toujours attendu un support vidéo. Pourtant Emmerich me fascine, sa capacité à tourner des nanars à budget faramineux m’interpelle. Il y a un bouquin à écrire sur ce type.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.