Cats

Difficile de croire que mon année cinématographique 2019 se termine avec cette horrible adaptation de la comédie musicale Cats. J’avoue qu’à part le titre phare Memory, je ne connaissais pas l’histoire, ni les chansons, mais j’étais quand même curieuse de voir comment le réalisateur britannique Tom Hooper allait se dépatouiller avec ce nouveau défi. La comédie musicale a certes eu du succès, elle est loin d’être la plus facile d’accès : elle met en scène une troupe de chats qui entrent en compétition pour savoir lequel sera choisi par le vieux chat pour être l’élu et accéder à une nouvelle vie (oui, je sais, c’est un peu farfelu). En plus de cela, je restais sur un avis mitigé concernant la précédente adaptation d’un musical par Tom Hooper : Les Misérables, sorti en 2012, dont la réalisation ne m’avait pas vraiment convaincue à cause de l’abondance de gros plans et le manque d’ambition visuelle. Autant dire que lorsque la bande-annonce de Cats est arrivée sur nos écrans, le pire était à craindre et la séance en salle ne put que confirmer les premiers ressentis : c’est une cat(s)astrophe (pardon).

Il faut vraiment que Tom Hooper cesse d’adapter des comédies musicales et qu’il laisse des réalisateurs plus ambitieux se coller à la tâcher. S’il tenait vraiment à celle-ci, il aurait fallu qu’il prenne une décision radicale en matière de direction artistique et qu’il ne nous impose pas ces personnages mi-humain, mi-chat. C’est en effet le gros problème du film : des effets spéciaux franchement ratés et des incohérences dans le physique des personnages. Pourquoi ne pas avoir tout simplement raconté cette histoire avec des vrais chats, créés en motion capture ou en images de synthèse ? Rien ne fonctionne, on n’y croit pas une seconde et au lieu de rentrer dans l’histoire, on reste perplexe devant les pieds des personnages qui ne touchent pas le sol, devant les corps étrangement sculptés et devant les gestes maniérés.

Tom Hooper ne semble pas non plus être inspiré pour la mise en scène qu’il construit dans des décors fades où les fonds verts resplendissent. Si le cinéaste a largement diminué ses plans fixes, son montage est parfois trop saccadé et la caméra ne sait pas toujours où donner de la tête. Il faut dire qu’il n’est pas aidé par l’histoire qui, elle-aussi, part un peu dans tous les sens. Même s’il a opéré quelques changements, Tom Hooper a repris l’intrigue du spectacle d’Andrew Lloyd Weber, créateur de la comédie musicale, qui se base sur des poèmes de T.S. Eliot. Le casting essaie d’insuffler un peu d’émotion à l’histoire de ces chats, sans grand succès. Seule Francesca Hayward, qui interprète la jeune Victoria qui débarque dans la rue des chats, paraît à l’aise et convainc à chacune de ses apparitions. Les têtes connues (Judi Dench, Idris Elba, James Corden, Jennifer Hudson, Jason Derulo, Ian McKellen, Rebel Wilson), à l’exception peut-être de Taylor Swift, se demandent ce qu’elles font là, tandis que les autres tentent de faire ce qu’ils peuvent pour sauver les meubles. Au moins, les voix et les chorégraphies sont correctes, mais pas assez pour relever le niveau général.

La fan de comédie musicale que je suis est donc très déçue de cette adaptation de Cats, complètement ratée. Il faut continuer à produire des films musicaux, mais attention à bien les choisir et à être cohérent dans les directions artistiques. On va oublier très vite ce film et espérer que 2020 ne nous réserve pas de mauvaises surprises de ce genre !

 

+ : Francesca Hayward

 : la direction artistique

LA scène : Memory

  • Note : 0,75 / 5

 

La bande-annonce :

 

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.