Misbehaviour

Réalisé par Philippa Lowthorpe, Misbehaviour part avec un postulat de départ très intéressant. Le film tourne en effet autour du concours de Miss Monde, organisé à Londres en 1970. Alors que deux candidates représentent l’Afrique du Sud (une femme blanche et une de couleur) et que Miss Grenade fait partie de la liste des favorites, un groupe de manifestantes issues du Mouvement de Libération des Femmes veulent perturber la cérémonie afin de dénoncer l’emprise du patriarcat sur la société de l’époque.

On voit bien dans ces quelques lignes tous les enjeux narratifs qui peuvent être exploités dans cette histoire et c’est peut-être ça le gros souci du film : les thèmes étant trop nombreux, le long-métrage part un peu dans tous les sens et ne sait pas vraiment sur quel pied danser. On y évoque ainsi la position de la femme au début des années 1970 et son émancipation, mais aussi la question raciale ou encore le but de ces concours de beauté qui sont critiqués pour leur futilité. Toutes ces thématiques sont légitimes, intéressantes et encore d’actualité, mais elles s’éparpillent et ne bénéficient pas d’un traitement adéquat qui en ferait un long-métrage coup de poing.

Film choral, Misbehaviour peut au moins compter sur les bonnes prestations de son casting, en particulier les rôles féminins portés par Keira Knightley, Jessie Buckley ou encore Gugu Mbatha-Raw. Les hommes ont moins de chance puisqu’ils incarnent presque tous des personnages peu sympathiques (Greg Kinnear, Rhys Ifans). Mais encore une fois, si le message est saisi à la fin de la séance, le film manque de puissance et le fait d’avoir autant de personnages à traiter réduit son impact. Il faut dire également que le long-métrage n’est pas forcément aidé par son montage en dents de scie qui ne jauge pas toujours les moments opportuns pour passer d’une histoire à l’autre.

Avec une écriture plus ciblée et un point de vue plus abouti, Misbehaviour aurait certainement pu être plus marquant, mais il reste au final un petit drama très (trop) sage qui peine à convaincre entièrement. Au vu du sujet, on pouvait en attendre beaucoup plus !

 

+ : le casting

 : trop de thématiques à exploiter

LA scène : les manifestantes qui perturbent le concours

  • Note : 2,25 / 5

 

La bande-annonce :

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.