Mulan

Après plusieurs semaines d’absence, je reprends le chemin des critiques suite à l’arrivée de Mulan sur Disney +. Le film, réalisé par la cinéaste néo-zélandaise Niki Caro, a eu le droit à une sortie des plus chaotiques puisque d’abord prévu sur grand écran, le long-métrage a fini par atterrir sur la plateforme de Mickey à la fin de l’été. Si, personnellement, je n’ai aucun problème à payer pour voir un film sur grand écran, j’avoue que débourser le montant initialement prévu pour visionner Mulan m’a vraiment refroidie. J’ai donc patiemment attendu sa sortie gratuite sur Disney + pour découvrir cet énième live-action. Malgré la bande-annonce attrayante et les promesses du projet, la déception a malheureusement été au rendez-vous.

Pour ceux qui l’ignorent, Mulan est donc le remake en prises de vues réelles du film d’animation du même studio sorti en 1998. Inspiré d’une légende chinoise, il raconte l’histoire d’une jeune fille, Mulan, qui prend secrètement la place de son père dans l’armée de l’empereur pour combattre les envahisseurs. Forcée de cacher son identité de femme, Mulan devra faire ses preuves pour gagner sa place parmi les autres soldats.

Mais à la différence des autres projets de live-action dont nous a inondé Disney ces dernières années, Mulan paraissait se distinguer par sa volonté de s’éloigner du matériel de base, en omettant par exemple les chansons, le sympathique dragon Mushu ou la présence du love interest Shang. Si je salue le fait d’éviter une pâle copie de l’originale, je trouve que Disney s’est plutôt raté.

Comme d’autres critiques l’ont déjà souligné, cette version de 2020 manque en effet de chaleur, d’humanité et de force par rapport au film d’animation. On perd ainsi toute la magie, l’humour et la puissance du récit qui rendaient ce long-métrage si marquant. Les personnages, et Mulan en tête, manquent de charisme et ne parviennent pas à nous transporter dans leurs aventures (les acteurs sont loin d’être transcendants). Quant aux changements principaux de l’intrigue, ils impliquent la présence d’une sorte de sorcière aux puissants pouvoirs qui s’allie au leader de la tribu qui attaque l’armée de l’empereur. Le personnage peine à convaincre et n’est pas spécialement bien écrit.

En revanche, il faut avouer que Disney a misé fort en nous emmenant dans de sublimes décors (le film a été tourné en Chine et en Nouvelle-Zélande). Quelques plans valent également le détour, notamment lors des batailles, mais certains effets spéciaux passent plutôt mal. Aimant beaucoup la bande-originale du dessin animé, j’étais aussi contente de retrouver certains thèmes musicaux dans ce remake (la version instrumentale de Réflexion fonctionne vraiment bien), même si la musique aurait pu prendre encore plus de place pour accentuer les moments épiques.

Comme c’est souvent le cas, Disney n’arrive donc pas à surpasser la qualité de ses longs-métrages d’animation et cette version de Mulan n’échappe pas à la règle. Vivement le retour à l’originalité et la prise de risque.

 

: quelques plans vraiment intéressants et la reprise des thèmes musicaux du dessin animé

 : le manque de chaleur et le casting

LA scène : le retour de Mulan après son duel contre la sorcière

  • Note : 1,75 / 5

 

La bande-annonce :

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.