The Last Duel

Adepte des productions historiques à grand spectacle, l’infatigable Ridley Scott nous offre une nouvelle plongée dans l’Europe médiévale pour nous conter une histoire teintée de MeToo. En effet, le récit nous emmène à la rencontre du chevalier Jean de Carrouges dont l’épouse Marguerite est un jour violée par l’écuyer Jacques Le Gris. Ne voulant pas se taire, Marguerite raconte l’attaque à son mari qui veut venger son honneur. A la suite d’un procès, les deux hommes décident finalement de clôturer l’affaire par un duel jusqu’à la mort qui devra déterminer la véracité des propos de Marguerite ainsi que le sort réservé à la jeune femme.

En plus du sujet on ne peut plus actuel, le principal intérêt de The Last Duel réside dans sa forme narrative puisque le long-métrage est divisé en trois chapitres, racontant chacun le point de vue d’un des trois protagonistes principaux. Certaines scènes sont alors remontrées plusieurs fois, révélant ainsi la manière dont elles sont perçues par les personnages. Leurs caractéristiques et notre opinion vis-à-vis d’eux changent également au cours du film, bien que ce soit surtout le dernier chapitre, celui de Marguerite, qui surpasse les deux autres. Le procédé atteint toutefois ses limites dans la durée du long-métrage : ce dernier dépassant les 2h30, il faut avouer que certains moments sont parfois longuets, d’autant qu’on sait pertinemment que certaines scènes seront montrées trois fois. Peut-être qu’en ciblant d’avantage le choix des scènes et en réduisant leur nombre, le film aurait gagné en efficacité.

Néanmoins, le propos reste extrêmement fort, surtout dans la partie consacrée à Marguerite puisqu’il s’agit du segment racontant la véracité de l’histoire. On subit bien évidemment la scène de viol d’une rare intensité, mais on voit surtout à quel point la prise de parole de la jeune femme change radicalement son quotidien. Jodie Comer livre d’ailleurs une excellente performance, pleine de subtilité et de force, qui efface celles de ses partenaires masculins. Adam Driver, qui incarne Le Gris, est toutefois plus convainquant que Matt Damon dont la justesse du jeu varie. Le trio est rejoint par un Ben Affleck blond qui en fait parfois trop (à l’image de son personnage). Peut-être que les deux acteurs auraient dû se contenter de l’écriture du scénario, qu’ils cosignent avec Nicole Holofcener, et laisser la place à d’autres comédiens.

Que les fans d’aventure épique soient aussi prévenus : le film ne regorge pas de scènes d’action trépidantes, à part celle du duel final, extrêmement tendu. Le reste de la mise en scène est plus convenu, même si on apprécie les détails de la reconstitution historique. Prêtant toujours une oreille attentive à la musique, j’ai toutefois particulièrement aimé la partition d’Harry Gregson Williams dont les sonorités rappelaient parfois celles de Kingdom of Heaven.

De par son propos actuel et sa narration particulière, The Last Duel reste donc un bon long-métrage qui, malgré des longueurs évidentes, permet de mettre en avant la puissance du jeu de Jodie Comer et donner la parole à une femme écrasée par le poids des traditions dans un contexte historique essentiellement masculin.

+ : les trois points de vue et Jodie Comer

– : trop long

LA scène : le duel final

  • Note : 3,75 / 5

La bande-annonce :

3 commentaires

  1. Très beau film, et une subtilité d’approche inattendue chez Ridley Scott. Il faut croire qu’il a été plutôt bien servi par le scénario d’Affleck, Damon et Holofcener, sur lequel il brode une mise en scène bien plus inspirée et retorse qu’à l’ordinaire.
    C’est vrai que l’itération fait sentir la longueur du film, mais ce désagrément s’oublie des la sortie de la salle pour ne laisser place qu’à l’intelligence du traitement.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.