Auteur : cinemathequedeclelia

The Current War

Prévue en 2017, la sortie de The Current War a dû être repoussée à cause de l’affaire Weinstein, qui distribuait le long-métrage. Le délai supplémentaire a permis à son réalisateur, Alfonso Gomez-Rejon, de procéder à un nouveau montage, avant que le film n’atteigne finalement les salles. Comme l’indique le titre, The Current War raconte les débuts de l’électricité aux Etats-Unis et la rivalité entre Thomas Edison, adepte du courant continu, George Westinghouse et Nikola Tesla qui préféraient le courant alternatif. (suite…)

Proxima

L’affiche laisse entendre que Proxima est un nouveau film se déroulant dans l’espace, mais le long-métrage d’Alice Winocour se focalise en fait sur la relation que partagent Sarah, une astronaute française, et sa fille Stella. Pour la première fois, Sarah s’apprête à partir dans l’espace pour une mission de longue durée. On la suit durant les préparations et l’entrainement intensif, pendant lesquels les souffrances physiques et psychologiques s’ajouteront à la perspective de devoir laisser sa fille derrière elle. (suite…)

Last Christmas

A l’image des films historiques, le genre de la comédie romantique a tendance à disparaître du grand écran. Si l’une d’entre elles réussit à trouver le chemin des salles, c’est qu’elle doit être un peu spéciale. Et il est vrai que sur le papier, ce Last Christmas avait l’air plutôt sympathique, avec son esprit de Noël et son casting emmené par Emilia Clarke, la mère des dragons de Game of Thrones et Henry Golding (Crazy Rich Asians). Les deux acteurs sont en plus accompagnés par Emma Thompson qui a aussi co-écrit le scénario. Je ne m’attendais donc pas au film du siècle, mais à une comédie romantique feel-good et idéale pour les fêtes. Le résultat n’a toutefois pas été à la hauteur de mes espérances. (suite…)

Knives Out

Les Sherlock Holmes en herbe seront ravis de se lancer dans la résolution de l’énigme présentée dans le nouveau film de Rian Johnson (Looper, Star Wars : The Last Jedi) : Knives Out (A Couteaux Tirés). Il s’agit d’un whodunit, terme que l’on donne généralement à ces livres ou ces films dans lesquels il faut trouver le coupable d’un crime parmi la liste de suspects. Dans ce long-métrage, la victime se nomme Harlan Thrombey, qui est retrouvé la gorge tranchée le lendemain de son 85e anniversaire dans son immense maison familiale. Si les enquêteurs penchent d’abord pour un suicide, certaines révélations laissent entendre qu’Harlan aurait en fait été assassiné… (suite…)

Frozen 2

Ce qui devait arriver arriva : après le succès monstrueux et planétaire de La Reine des Neiges (Frozen en VO), il paraissait naturel que Disney envisage une suite (le studio se frotte déjà les mains en imaginant les ruées devant les nouveaux produits dérivés). Tout simplement intitulé Frozen 2, ce deuxième volet suit les traces du précédent opus. On y retrouve Elsa et Anna qui se lancent dans une quête à la recherche de réponses concernant leur passé. Accompagnées de Kristoff et d’Olaf, les deux sœurs devront à nouveau être soudées pour dompter l’inconnu et la magie qui entourent le royaume d’Arendelle. (suite…)

J’accuse

Encore un film historique à critiquer : décidément, il faut que je me plaigne plus souvent ! J’accuse est pourtant plus complexe à traiter que les précédents à cause notamment de toute la polémique qui entoure son réalisateur, Roman Polanski. Je respecte totalement les personnes qui ont choisi de boycotter le film, tout comme celles qui ont eu envie de le découvrir. Pour ma part, je vais juste donner mon avis sur ce long-métrage en tant que tel, en ne prenant pas en compte le contexte de sortie et le vécu de son réalisateur. Je préfère laisser cette deuxième analyse, sans doute pertinente, à ceux qui maitrisent le sujet bien mieux que moi. (suite…)

Ford v Ferrari

Ford v Ferrari (ou Le Mans 66) s’inspire de faits réels et raconte le duel entre les deux constructeurs automobiles pendant la célèbre course des 24 heures du Mans en 1966. En perte de vitesse, l’entreprise Ford cherche à marquer un grand coup en se lançant sur le circuit des courses automobiles. Carroll Shelby, un ancien pilote ayant remporté le Mans en 1959, est alors appelé à la rescousse pour imaginer une voiture capable de battre les Ferrari. Mais son amitié avec le pilote et mécanicien anglais Ken Miles, ne sera pas au goût de l’entreprise et risquera de compromettre la réussite du projet. (suite…)

Midway

Il suffisait que je me plaigne dans ma critique de The King du manque de film historique dans les salles pour que débarque cette semaine le nouveau film de Roland Emmerich, consacré à la bataille de Midway. Le réalisateur allemand, spécialisé dans le genre du film catastrophe à gros budget (Independance Day, The Day After Tomorrow, 2012), s’intéresse cette fois à un tournant majeur de la guerre du Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale. Avec un casting plutôt intriguant et alléchant sur le papier, on pouvait s’attendre à ce que cette production donne lieu à un long-métrage divertissant et spectaculaire. Autant dire que le résultat est bien loin des effets escomptés. (suite…)

The King

Netflix nous gâte en cette fin d’année et avant de découvrir The Irishman de Martin Scorsese, la plateforme a mis en ligne The King, réalisé par le cinéaste australien David Michôd. S’inspirant librement des pièces de Shakespeare Henry IV et Henry V (mais en n’utilisant pas ses textes), le film raconte l’accès au trône et les premières années du règne du jeune roi d’Angleterre Henry V. Ce dernier hérite d’un royaume divisé et en proie à la guerre civile qu’il tente d’apaiser. Il devra très vite faire ses preuves et montrer à ses sujets qu’il est digne de la couronne, en partant notamment en guerre contre la France. (suite…)

Doctor Sleep

Si l’on m’avait dit en janvier dernier que je verrais autant de films d’horreur en salle cette année, je ne l’aurais pas cru. Et pourtant, j’ai à nouveau pris mon courage à deux mains et je suis allée découvrir sur grand écran Doctor Sleep, la suite de The Shining sorti en 1980. Mais bien évidemment, il fallait d’abord que je me plonge dans ce dernier, considéré comme un véritable monument du cinéma, avant de découvrir sa suite (je l’ai déjà répété à plusieurs reprises, mais comme je n’affectionne pas spécialement le genre horrifique, j’avais repoussé le visionnage de The Shining au plus tard possible). Je ne m’étalerai pas sur le long-métrage de Stanley Kubrick (ni sur le rapport avec les romans de Stephen King, que je n’ai d’ailleurs pas lus) : je comprends désormais l’engouement qui l’entoure, mais la séance ne fut pas vraiment une partie de plaisir. N’ayant pas du tout adhéré au rythme du film, ni à son ambiance, j’admets toutefois qu’il dégage un certain mystère qui le rend fascinant comme en témoignent les différents niveaux de lecture qu’il propose, en plus de la mise en scène léchée de Kubrick. (suite…)