adam driver

The Dead Don’t Die

Bien que le Festival de Cannes soit l’un des plus grands rendez-vous de l’année pour le cinéma, il n’a jamais fait partie de mes festivals préférés. J’admets toutefois que la programmation de cette édition est plutôt alléchante et j’ai profité d’une avant-première dans mon cinéma pour visionner le film d’ouverture comme les festivaliers : The Dead Don’t Die, réalisé par Jim Jarmusch. J’avoue que ce long-métrage constituait ma première découverte de l’univers du cinéaste américain, la critique ne pourra donc pas replacer cette œuvre dans la filmographie (mais peut-être que ce n’est finalement pas une mauvaise chose).

The Dead Don’t Die se déroule dans une petite ville américaine. Plutôt tranquille en apparence, elle va toutefois être le terrain d’événements étranges qui aboutiront sur une invasion de zombies qu’un trio de policiers va tenter d’arrêter. (suite…)

Publicités

BlacKkKlansman

Blackkklansman retrace la folle aventure de Ron Stallworth, un policier afro-américain qui a décidé d’infiltrer le Ku Klux Klan dans les années 1970. Pour des raisons bien évidentes, il lui a fallu faire équipe avec un autre policier (blanc cette fois), afin que ce dernier puisse prendre sa place lors des face à face. A eux deux, ils ont tenté d’en apprendre davantage sur les méthodes et les actions du KKK, tout en essayant de maintenir leur identité cachée…

Film policier ? Comédie Noire ? Docu-fiction ? Difficile de placer ce BlacKkKlansman dans une catégorie cinématographique précise. (suite…)

The Man Who Killed Don Quixote

S’il y a bien un projet qui revient de loin, c’est The Man Who Killed Don Quixote ! Il aura fallu plus de vingt ans au réalisateur Terry Gilliam pour concrétiser ce projet. Entre les problèmes financiers, les arrêts de la production, les décès de certains acteurs ou encore les problèmes de distribution évoqués dans les médias ces derniers jours, ce film mérite son surnom de film maudit. Cela va être compliqué d’expliquer ou de résumer le film mais pour faire simple, disons qu’un réalisateur en panne d’inspiration rencontre un ancien acteur qui avait joué le rôle de Don Quichotte dans son film de fins d’études et qui se prend désormais réellement pour le vrai Don Quichotte de la Mancha. Les deux hommes vont faire un voyage pour le moins particulier… (suite…)

Star Wars : The Last Jedi

Deux ans après The Force Awakens, la nouvelle trilogie de Star Wars se poursuit avec The Last Jedi. Attendu au tournant par les fans (et les moins-fans), cet épisode a été réalisé par Rian Johnson, à qui on doit notamment Looper. L’histoire reprend là où elle s’était arrêtée : le Premier Ordre menace toujours de vaincre la Résistance et Rey fait enfin la rencontre de Luke Skywalker. Je n’en dirais pas plus pour ne pas spoiler l’intrigue. Et, comme à chaque fois, je précise que je ne suis pas une fan assidue de cet univers mais que les deux derniers opus (The Force Awakens et le spin-off Rogue One) étaient plaisants à regarder. Qu’en est-il de ce Last Jedi ? (suite…)

Silence

silence

Au XVIIe siècle, deux prêtres jésuites portugais se rendent au Japon pour retrouver leur mentor, le père Ferreira, parti répandre les enseignements du catholicisme. Pendant leur périple, ils vont découvrir les persécutions qui sont réservées aux pratiquants du christianisme, décrété illégal dans ce pays….

Quatre ans après The Wolf of Wall Street, Martin Scorsese revient derrière la caméra pour nous présenter un projet de longue-date qui lui tenait à cœur. Adapté du roman éponyme paru en 1966, Silence est un film qui traite surtout de la foi : le pouvoir de la foi, le courage de souffrir pour la défendre, la manière dont elle s’oppose à d’autres cultures mais aussi tout le poids qu’elle pèse dans la conscience des hommes. (suite…)

Star Wars – The Force Awakens

Star Wars - The Force Awakens

Avant de me lancer dans cette critique, qui sera d’ailleurs sans spoiler concernant l’intrigue, je dois mentionner le fait que je ne suis pas une fan absolue Star Wars (ne tapez pas !). Je n’ai vu les six films qu’une seule fois et en marathon, donc je ne suis vraiment pas une spécialiste de l’univers mais je ne pouvais évidemment pas passer à côté du phénomène. Du coup, c’était une bonne occasion de voir si ce septième épisode pouvait se suivre sans difficulté pour des spectateurs lambda sans attache particulière à la saga et s’il pouvait leur plaire. Et je dois dire que le résultat est assez satisfaisant, sans pour autant atteindre des sommets. (suite…)