alain chabat

Kaamelott – Premier Volet

La patience est un plat qui se mange sans sauce, comme le dirait Perceval. Une chose est sûre, il en aura fallu de la patience aux fans de Kaamelott pour voir la suite des aventures du roi Arthur et des chevaliers de la Table Ronde. Diffusé en 2009, le dernier épisode du Livre VI laissait Lancelot au pouvoir tandis qu’Arthur, après une grande dépression, partait se cacher à Rome. Le long-métrage reprend dix ans après ces derniers événements. La résistance s’est organisée et tout le monde n’attend qu’une seule chose : le retour d’Arthur sur le trône. Le passage du petit au grand écran est-il réussi ? Réponse dans les prochaines lignes, garanties sans spoiler.

(suite…)

#JeSuisLà

#JeSuisLà nous emmène à la rencontre de Stéphane un cuisinier qui a repris la direction du restaurant de son père. Alors qu’il vient de célébrer le mariage d’un de ses fils, Stéphane semble plutôt distrait et pour cause : il communique sur les réseaux sociaux avec Soo, une mystérieuse Sud-Coréenne. Sur un coup de tête, Stéphane décide même de partir en Corée pour la rencontrer, mais alors qu’elle lui promet de le retrouver à l’aéroport, Soo n’est pas là… (suite…)

Play

Le genre du found footage est souvent utilisé dans les films horrifiques : vous savez, il s’agit du procédé qui veut nous faire croire que les images du film que nous regardons sont issues d’une caméra personnelle. Cela donne un côté amateur au film qui, c’est vrai, est souvent exploité dans les films d’horreur (Le Projet Blair Witch ou Paranormal Activity). Pour leur troisième collaboration, le réalisateur Anthony Marciano et l’acteur Max Boublil ont choisi ce style esthétique pour nous raconter la vie de Max, qu’il a filmée depuis ses treize ans en 1993. Vingt ans plus tard, Max nous montre ses images qui retracent son adolescence et son entrée dans la vie d’adulte, entre rires et larmes, toujours accompagné de ses fidèles amis. (suite…)

Santa & Cie

Chargés de confectionner les cadeaux des enfants, les 92’000 lutins de Santa, alias le Père Noël tombent tous malades à quelques jours du réveillon. Santa doit rapidement mettre la main sur le remède sinon les enfants ne recevront jamais leurs cadeaux. Et c’est à Paris qu’il commence ses recherches…

Cinquième réalisation d’Alain Chabat (Didier, Astérix et Obélix : mission Cléopâtre), Santa & Cie est un très joli film de Noël et une chouette comédie française (assez rare pour le souligner). C’était judicieux de la part de Chabat de faire débarquer le Père Noël dans notre monde et de montrer qu’en fait, il ne le connaît absolument pas. (suite…)