armie hammer

On The Basis Of Sex

Premier film de 2019 et première bonne surprise ! Moins connue de ce côté de l’Atlantique, Ruth Bader Ginsburg est pourtant une personnalité extrêmement importante aux États-Unis. Faisant partie des neuf juges de la Cour Suprême depuis 1993, elle a énormément lutté pour l’égalité des sexes. On The Basis of Sex, réalisé par Mimi Leder, revient justement sur les prémices de son combat entre les années 50-70. (suite…)

Call Me By Your Name

J’ai eu la chance de voir Call Me By Your Name au Festival du Film de Zurich en septembre dernier et autant vous dire que le coup de cœur fut énorme. Le film, réalisé par Luca Guadagnino, ne m’a pas quittée depuis et j’attendais impatiemment sa sortie officielle pour pouvoir partager cette critique, dans l’espoir qu’elle donne envie au plus grand nombre de se rendre dans les salles pour voir ce petit bijou.

L’histoire se déroule pendant l’été 1983 dans le nord de l’Italie. Un jeune homme nommé Elio rencontre Oliver, un universitaire qui vient passer l’été dans la maison familiale. Les deux hommes vont tomber sous le charme l’un de l’autre… (suite…)

Final Portrait

En 1964 à Paris, l’écrivain américain James Lord accepte enfin de poser pour l’artiste suisse Alberto Giacometti. Ce qui devait, au départ, ne durer que quelques heures, se prolongera sur une quinzaine de jours…

Réalisé par Stanley Stucci (acteur qu’on a pu voir entre autres dans les Hunger Games), Final Portrait est adapté du roman écrit par James Lord dans lequel il revient sur les séances qu’il a partagées avec Giacometti lorsque celui-ci peignait son portrait. Si le film ne révolutionnera pas le cinéma, il a au moins le mérite de proposer une réflexion sur le métier d’artiste, notamment sur le rapport qu’il peut entretenir avec ses œuvres ainsi que sur son inspiration et sa motivation. (suite…)

Nocturnal Animals

nocturnal-animals

Susan, galeriste à Los Angeles, reçoit un jour un livre écrit par son ex-mari, Edward, qu’elle n’a pas revu depuis des années. Contre toute attente, la lecture du roman va bouleverser sa vie et réveiller ses souvenirs de jeunesse…

Premier film de 2017 et première bonne surprise ! Le film nous propose de suivre deux histoires en parallèle : celle de Susan, dans le monde réel, qui lit le roman et celle du roman, qui décrit les vacances d’une famille qui tournent mal. On comprend très rapidement que les deux histoires sont liées : Edward dit s’être inspiré de la relation qu’il a eue avec Susan pour écrire ce livre. (suite…)

The Man from U.N.C.L.E.

The Man from UNCLE

Adapté d’une série TV des années 1960, The Man from U.N.C.L.E. met en scène deux agents spéciaux, l’américain Napoleon Solo de la CIA (Henry Cavill) et le russe Illya Kouriakine (Armie Hammer) du KGB, qui doivent faire équipe en pleine guerre froide afin de déjouer les plans d’une organisation criminelle qui prépare en secret la prolifération d’armes nucléaires. Leur seule piste ? La fille (Alicia Vikander) d’un scientifique allemand disparu qui pourrait les amener à infiltrer l’organisation.

2015 est-elle l’année des espions ? Après Kingsman: The Secret Service (critique) qui nous emmenait à Londres et en attendant le prochain James Bond, c’est Guy Ritchie qui nous propose un film d’espionnage. Réalisateur des deux excellents Sherlock Holmes sortis en 2009 et 2011, il nous embarque cette fois dans les sixties pour nous livrer un divertissement tout à fait correct malgré un scénario trop classique. L’histoire est en effet la grande faiblesse du film : on reprend les codes des films d’espions sans vraiment les innover. On aurait souhaité des rebondissements plus surprenants et du suspense plus tenace. (suite…)