avis

#JeSuisLà

#JeSuisLà nous emmène à la rencontre de Stéphane un cuisinier qui a repris la direction du restaurant de son père. Alors qu’il vient de célébrer le mariage d’un de ses fils, Stéphane semble plutôt distrait et pour cause : il communique sur les réseaux sociaux avec Soo, une mystérieuse Sud-Coréenne. Sur un coup de tête, Stéphane décide même de partir en Corée pour la rencontrer, mais alors qu’elle lui promet de le retrouver à l’aéroport, Soo n’est pas là… (suite…)

Sonic The Hedgehog

Prise d’un élan de folie, je me suis rendue dans les salles pour découvrir le long-métrage adapté du jeu vidéo Sonic. Le film de Jeff Fowler avait notamment fait parler de lui lors de la sortie de la première bande-annonce dans laquelle on avait pu découvrir des effets spéciaux douteux et un Sonic pas franchement réussi. Les plaintes du public ayant été entendues, les animateurs sont retournés au travail et ont quelque peu changé le design du personnage pour le rendre plus attendrissant. Malgré tout, le film reste une catastrophe. (suite…)

Birds of Prey

Le succès de Suicide Squad avait beau être très mitigé, tout le monde était d’accord pour saluer la performance de Margot Robbie en Harley Quinn. L’annonce d’un film centré sur la copine du Joker n’a donc surpris personne et c’est entouré d’autres coéquipières que l’excentrique personnage fait son retour dans ce Birds of Prey (and the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn), réalisé par la cinéaste sino-américaine Cathy Yan. Les fans d’Harley Quinn seront peut-être ravis, les autres moins. (suite…)

The Gentlemen

Si je n’ai pas (encore) vu les premières réalisations de Guy Ritchie, j’avoue être très cliente du cinéma qu’il nous a proposé ces dernières années : les deux Sherlock Holmes, The Man from U.N.C.L.E, King Arthur et même sa version d’Aladdin, sortie en mai dernier, qui n’était pas la catastrophe annoncée. Ce nouveau projet intitulé The Gentlemen semblait être un retour à ses premiers amours de film de gangsters et m’intriguait beaucoup, notamment en raison de la présence d’un casting de haute volée emmené entre autres par Matthew McConaughey, Charlie Hunnam et Hugh Grant. Loin d’être le film de l’année, The Gentlemen n’en demeure pas moins sympathique. (suite…)

Jojo Rabbit

Nommé pour l’Oscar du meilleur film, Jojo Rabbit est sans doute le long-métrage le plus original de la sélection. Adapté du roman Caging Skies de Christine Leunens, le film raconte l’histoire de Jojo, un Allemand de dix ans engagé dans les jeunesses hitlériennes en pleine Seconde Guerre mondiale. Malmené par certains de ses camarades, Jojo peut compter sur son ami imaginaire, une version édulcorée d’Hitler, pour lui remonter le moral. Mais un jour, le garçon découvre que sa mère cache une jeune fille juive dans leur maison, ce qui va bien évidemment à l’encontre de l’idéologie nazie qu’il idolâtre… (suite…)

Bombshell

Bombshell (Scandale en VF) avait tout pour faire l’effet d’une bombe (!) et nous proposer un film mordant à propos d’une thématique on ne peut plus actuelle. Le long-métrage de Jay Roach se déroule en effet dans un contexte pré-Harvey Westein : dans les bureaux de Fox News, le patron Roger Ailes mène son équipe à la baguette et fait subir un harcèlement moral et sexuel à certaines femmes qui travaillent pour lui afin qu’elles lui restent loyales. Malgré les risques encourus pour sa carrière, la présentatrice Gretchen Carlson aura le courage de révéler les méfaits du tyran… (suite…)

1917

1917 est sans doute le film événement de ce début d’année. Déjà reparti des Golden Globes avec les prix du meilleur film dramatique et du meilleur réalisateur, et nommé dix fois aux Oscars, le long-métrage de Sam Mendes mérite amplement toutes ses récompenses. Inspiré par les récits de son grand-père qui a combattu durant la Première Guerre mondiale, le réalisateur britannique nous raconte la périlleuse mission de deux soldats chargés de transmettre un message d’une extrême importance à un autre bataillon pour éviter la mort de 1600 soldats. Mais surtout, Sam Mendes a choisi de construire son film comme un gigantesque plan-séquence qui le transforme alors en une expérience aussi immersive qu’impressionnante. (suite…)

The Farewell

Tout juste lauréate du Golden Globe de la meilleure actrice dans une comédie, Awkwafina est à l’affiche du film The Farewell (L’adieu en vf), mis en scène par Lulu Wang. Dans cette dramédie, elle incarne Billi, une jeune sino-américaine qui vit à New York et qui apprend que sa grand-mère est atteinte d’un cancer des poumons en phase terminale. Se pliant à une tradition chinoise, toute la famille décide pourtant de cacher cette nouvelle à la grand-mère et d’organiser un faux mariage pour que tous les membres soient réunis afin de passer les derniers moments en sa compagnie. Mais il sera très difficile pour Billi, très proche de sa mamie, de ne pas lui révéler la vérité. (suite…)

Play

Le genre du found footage est souvent utilisé dans les films horrifiques : vous savez, il s’agit du procédé qui veut nous faire croire que les images du film que nous regardons sont issues d’une caméra personnelle. Cela donne un côté amateur au film qui, c’est vrai, est souvent exploité dans les films d’horreur (Le Projet Blair Witch ou Paranormal Activity). Pour leur troisième collaboration, le réalisateur Anthony Marciano et l’acteur Max Boublil ont choisi ce style esthétique pour nous raconter la vie de Max, qu’il a filmée depuis ses treize ans en 1993. Vingt ans plus tard, Max nous montre ses images qui retracent son adolescence et son entrée dans la vie d’adulte, entre rires et larmes, toujours accompagné de ses fidèles amis. (suite…)

Little Women

2020 ne pouvait pas mieux commencer puisque la première séance de cette nouvelle décennie a été consacrée à Little Women, adapté du célèbre roman de Louisa May Alcott (connu en français sous le titre des Quatre Filles du Docteur March), revu par l’actrice et réalisatrice américaine Greta Gerwig (Lady Bird). Je sais que je suis la première à me plaindre de la quantité astronomique de remakes, reboots, sequels et spinoffs qu’on nous propose, mais j’avoue que cette nouvelle adaptation avait absolument tout pour me plaire : une histoire intemporelle avec des personnages féminins attachants, une réalisatrice en vogue et surtout, un casting tout simplement grandiose. Sans surprise, le film est une belle réussite. (suite…)