cinema

The Last Duel

Adepte des productions historiques à grand spectacle, l’infatigable Ridley Scott nous offre une nouvelle plongée dans l’Europe médiévale pour nous conter une histoire teintée de MeToo. En effet, le récit nous emmène à la rencontre du chevalier Jean de Carrouges dont l’épouse Marguerite est un jour violée par l’écuyer Jacques Le Gris. Ne voulant pas se taire, Marguerite raconte l’attaque à son mari qui veut venger son honneur. A la suite d’un procès, les deux hommes décident finalement de clôturer l’affaire par un duel jusqu’à la mort qui devra déterminer la véracité des propos de Marguerite ainsi que le sort réservé à la jeune femme.

(suite…)

Eiffel

Librement inspiré de faits réels, Eiffel revient sur les enjeux autour de la construction du fameux monument parisien à travers les yeux de son créateur, Gustave Eiffel, partagé entre ses ambitions et la passion qu’il voue pour Adrienne, son ancien amour de jeunesse qu’il n’a pas revue depuis 20 ans et qui est désormais mariée à un journaliste. Romain Duris prête ses traits à l’inventeur français, tandis qu’Emma Mackey interprète Adrienne, le tout devant la caméra de Martin Bourboulon.

(suite…)

No Time To Die

Que l’attente fut longue ! No Time To Die est sans doute le film qui restera lié à la pandémie qui dicte nos vies depuis bientôt deux ans : le nouveau volet de James Bond était en effet l’un des premiers films à avoir été repoussé. Seul le temps pourra nous dire si sa sortie sera synonyme d’un retour à la normale pour le monde du cinéma. Une chose est sûre, le dernier long-métrage avec Daniel Craig dans le rôle-titre était attendu au tournant. Alors que Danny Boyle devait se charger de la réalisation, il a finalement laissé le projet au cinéaste américain Cary Joji Fukunaga. L’intrigue devait permettre de clôturer l’ère Craig : pour ce faire, l’histoire reprend quelques temps après les événements de Spectre. Ne travaillant désormais plus pour les services secrets, James Bond coule des jours heureux avec Madeleine Swann (Léa Seydoux). Mais ses vacances vont être de courte durée puisque l’agent 007 va rapidement se retrouver chargé d’une mission très importante : mettre la main sur un scientifique russe dont les découvertes sont extrêmement dangereuses pour le monde entier. 

(suite…)

Boîte Noire

Boîte Noire débute dans le cockpit d’un avion : alors que les deux pilotes s’apprêtent à manger, la caméra s’éloigne progressivement pour nous emmener à l’arrière de l’appareil. Tout semble se dérouler parfaitement jusqu’à ce que l’on quitte les cabines et que l’on se trouve face à la boîte noire. Dès lors, on entend des bruits sourds puis des cris, avant que le silence et le noir ne gagnent l’écran. L’avion vient de s’écraser contre une montagne. Mathieu Vasseur, jeune acousticien du BEA, est chargé d’analyser le contenu de la boîte noire pour comprendre ce qu’il s’est réellement passé. Mais l’enquête prendra très vite des proportions énormes qui risquent de bouleverser la vie du jeune homme.

(suite…)

Dune

Denis Villeneuve est un homme courageux. Après avoir osé proposer une suite au classique Blade Runner en 2017 (le très bon Blade Runner 2049), le réalisateur canadien s’est attaqué à un autre monstre réputé inadaptable : Dune. Le roman de Frank Herbert, sorti en 1965, avait pourtant déjà fait l’objet de plusieurs adaptations, notamment une de David Lynch qui n’avait pas convaincu tout le monde. Ne l’ayant pas vue, n’ayant pas lu le matériel original et ayant réussi à esquiver la bande-annonce, je me suis donc rendue dans la salle de cinéma pour découvrir cette nouvelle version de Dune, sans vraiment savoir ce qui m’attendait, tout en faisant confiance à Denis Villeneuve, qui est l’un de mes cinéastes préférés. Et encore une fois, le charme a opéré.

(suite…)

Un Triomphe

Inspiré de faits réels, Un Triomphe raconte l’histoire d’Etienne, un comédien en galère qui est chargé d’animer un atelier théâtral à un groupe de détenus dans une prison. Petit à petit, Etienne va se prendre d’affection pour ces délinquants au point de leur proposer de monter la pièce En attendant Godot, de Samuel Beckett. Mais un tel projet, extrêmement ambitieux, va demander beaucoup d’énergie à l’ensemble des protagonistes au point que certains ne s’en sentiront pas capables…

(suite…)

The Green Knight

S’il y a bien un film qui risque de diviser les spectateurs, c’est The Green Knight. Ecrit, produit et réalisé par le cinéaste américain David Lowery, le long-métrage s’inspire du récit médiéval anonyme de Gauvain et le Chevalier Vert. Alors que le roi Arthur est en fin de vie, son neveu Gauvain accepte le défi d’un étrange chevalier qu’il parvient à battre aisément. Mais Gauvain devra toutefois retrouver son adversaire un an après et en accepter les terribles conséquences. Un long et dangereux périple débute alors et l’apprenti chevalier ne ressortira pas indemne.

(suite…)

Reminiscence

Passé un peu inaperçu, Reminiscence avait pourtant tout pour être un joli succès estival. Ce film à gros budget est la première réalisation de la cinéaste Lisa Joy, créatrice entre autres de la série Westworld avec son époux Jonathan Nolan (le frère de Christopher). La réalisatrice y imagine, dans un futur proche, une Miami sous les flots qui s’anime la nuit, lorsque la température est plus agréable pour les habitants. Nick et son associée Watts y tiennent un petit business : les clients peuvent venir revivre certains souvenirs à l’aide d’une étrange machine. Un jour, l’envoûtante Mae demande les services du duo car elle ne retrouve plus ses clés. Sa rencontre avec Nick fera des étincelles et la vie de l’homme risque bien de changer pour toujours.

(suite…)

Kaamelott – Premier Volet

La patience est un plat qui se mange sans sauce, comme le dirait Perceval. Une chose est sûre, il en aura fallu de la patience aux fans de Kaamelott pour voir la suite des aventures du roi Arthur et des chevaliers de la Table Ronde. Diffusé en 2009, le dernier épisode du Livre VI laissait Lancelot au pouvoir tandis qu’Arthur, après une grande dépression, partait se cacher à Rome. Le long-métrage reprend dix ans après ces derniers événements. La résistance s’est organisée et tout le monde n’attend qu’une seule chose : le retour d’Arthur sur le trône. Le passage du petit au grand écran est-il réussi ? Réponse dans les prochaines lignes, garanties sans spoiler.

(suite…)

The Father

Alors que Chadwick Boseman était annoncé grand favori, c’est finalement Anthony Hopkins qui a remporté l’Oscar du meilleur acteur pour sa performance dans le premier film de Florian Zeller, The Father. Le long-métrage nous plonge dans la vie d’Anthony, un octogénaire qui vit dans l’appartement de sa fille. Alors qu’il se dit capable de vivre seul, Anthony commence à remarquer des choses étranges et à croire que sa fille lui cache la vérité.

(suite…)