disney

Jungle Cruise

Ce n’est pas la première fois que Disney s’inspire de l’une des attractions de ses parcs pour en faire un film, le plus connu (et le plus lucratif) étant bien entendu la saga Pirates des Caraïbes. Ce nouveau projet, intitulé Jungle Cruise, partage d’ailleurs de nombreux points communs avec le premier volet de la pentalogie, mais trop en dire serait détruire le peu de suspense présent dans ce long-métrage. Se déroulant au début du XXe siècle, le film nous présente Lily, une sorte d’Indiana Jones au féminin, et son frère MacGregor, qui s’apprêtent à naviguer sur l’Amazone à la recherche d’une mystérieuse plante. Pour les aider, ils peuvent compter sur les talents nautiques de Frank, le capitaine d’un bateau spécialisé dans les croisières pour touristes. Mais forcément, le trio ne semble pas être les seuls à vouloir mettre la main sur cette plante…

(suite…)

Cruella

De tous les projets de live action que Disney nous a concoctés depuis quelques années, ce long-métrage consacré à la jeunesse de la méchante Cruella d’Enfer semblait sortir du lot. En effet, il ne s’agit pas d’une simple copie des 101 Dalmatiens, mais bien d’une histoire originale qui imagine les jeunes années d’Estella avant qu’elle ne devienne la cruelle femme avide de fourrure de dalmatiens. Située dans le Londres punk des années 1970, l’histoire nous conte comment l’orpheline Estella va se lier d’amitié avec le duo d’escrocs Jasper et Horace avant de devenir l’assistante styliste d’une intransigeante baronne de la mode.

(suite…)

Soul

La dernière critique 2020 du blog sera donc consacrée à une énième production qui a vu sa sortie chamboulée à cause de la pandémie : Soul, le dernier bébé des studios Pixar, disponible depuis le 25 décembre sur Disney +. Le long-métrage d’animation raconte l’histoire de Joe, un musicien passionné de jazz et enseignant à ses heures perdues qui, à la suite d’un accident, se retrouve dans un monde parallèle où son âme s’est détachée de son corps. Dans cet étrange endroit, les nouvelles âmes se voient attribuer des traits de personnalité avant de pouvoir aller sur Terre. Joe, désireux de retrouver sa vie d’avant, va travailler avec 22, une âme peu collaborative qui a une sombre vision de la vie terrestre. (suite…)

Mulan

Après plusieurs semaines d’absence, je reprends le chemin des critiques suite à l’arrivée de Mulan sur Disney +. Le film, réalisé par la cinéaste néo-zélandaise Niki Caro, a eu le droit à une sortie des plus chaotiques puisque d’abord prévu sur grand écran, le long-métrage a fini par atterrir sur la plateforme de Mickey à la fin de l’été. Si, personnellement, je n’ai aucun problème à payer pour voir un film sur grand écran, j’avoue que débourser le montant initialement prévu pour visionner Mulan m’a vraiment refroidie. J’ai donc patiemment attendu sa sortie gratuite sur Disney + pour découvrir cet énième live-action. Malgré la bande-annonce attrayante et les promesses du projet, la déception a malheureusement été au rendez-vous. (suite…)

Onward

Après nous avoir présenté quelques suites de ses précédents longs-métrages, le studio Pixar revient avec une histoire intitulée Onward (En avant en VF). On y fait la connaissance d’Ian et Barley, deux frères elfes vivant dans un monde où la magie a progressivement laissé la place à la technologie. Le jour du 16e anniversaire de Ian, les frères reçoivent un cadeau de leur père, décédé alors qu’ils étaient très jeunes : grâce à un sort très puissant, ils vont pouvoir le ramener à la vie pendant 24 heures. Mais tout ne se passera pas comme prévu et les frères vont devoir se lancer dans une quête remplie de surprises et de challenges. (suite…)

Star Wars : The Rise of Skywalker

Déjà aux commandes de The Force Awakens, J.J. Abrams revient derrière la caméra pour mettre fin à la troisième trilogie Star Wars avec ce neuvième épisode intitulé The Rise of Skywalker (l’Ascension de Skywalker en VF). Si on nous présente ce film comme celui qui doit clôturer la saga, on sait pertinemment que Disney tient une mine d’or entre ses mains et que l’univers Star Wars n’est clairement pas prêt de quitter le paysage audiovisuel (les enjeux financiers sont trop importants). Il n’empêche que J.J. Abrams devait faire en sorte de satisfaire une horde de fans, certains déçus des directions de cette nouvelle trilogie, en particulier du précédent volet, The Last Jedi, qui a fait couler beaucoup d’encre, d’autres convaincus que l’épisode huit est le meilleur opus de la saga. Une tâche complexe, qui risque à nouveau de diviser les spectateurs, tant le film n’est pas exempt de défauts. De mon côté, je continue à maintenir mon discours habituel lorsqu’il s’agit de Star Wars : n’étant pas une fan absolue de la sage, mais ayant plutôt apprécié les derniers volets, je vais tenter de relever les points positifs et les problèmes de ce film d’un point de vue « externe », en imaginant qu’ils rejoindront peut-être l’avis des afficionados de l’univers. Comme d’habitude, la critique ne contiendra aucun spoiler, vous pouvez donc la lire sans risque. (suite…)

Frozen 2

Ce qui devait arriver arriva : après le succès monstrueux et planétaire de La Reine des Neiges (Frozen en VO), il paraissait naturel que Disney envisage une suite (le studio se frotte déjà les mains en imaginant les ruées devant les nouveaux produits dérivés). Tout simplement intitulé Frozen 2, ce deuxième volet suit les traces du précédent opus. On y retrouve Elsa et Anna qui se lancent dans une quête à la recherche de réponses concernant leur passé. Accompagnées de Kristoff et d’Olaf, les deux sœurs devront à nouveau être soudées pour dompter l’inconnu et la magie qui entourent le royaume d’Arendelle. (suite…)

Maleficent : Mistress of Evil

On commence à connaître la chanson : dès qu’un film remporte du succès au box-office, la probabilité qu’une suite voie le jour augmente considérablement et encore plus lorsqu’il s’agit d’un long-métrage estampillé Disney. Ce n’est donc pas vraiment une surprise de voir la suite de Maleficent, sorti en 2014, débarquer sur nos écrans. Angelina Jolie et Elle Fanning rempilent dans les rôles de la méchante sorcière et de la princesse Aurore, pour une intrigue qui tourne autour du mariage entre Aurore et le Prince Philippe qui, bien évidemment, ne va pas se passer comme prévu. (suite…)

The Lion King

On s’en doutait fortement : 2019 sera vraisemblablement l’année de tous les records pour Disney. Alors qu’Avengers : Endgame vient tout juste de dépasser les recettes d’Avatar (grâce à de nombreuses ressorties) et en attendant la sortie du prochain Star Wars, le studio de Mickey a également une grande chance de pulvériser le box-office cet été avec The Lion King. Il s’agit du remake du classique de Disney sorti en 1994, un des films d’animation les plus populaires et les plus appréciés du public et de la critique. Si tous les ingrédients semblent réunis pour que le succès soit au rendez-vous, le film est-il pour autant à la hauteur des attentes ? (suite…)

Toy Story 4

La saga Toy Story s’était clôturée en beauté avec le troisième volet sorti il y a dix ans déjà. Alors quand Pixar a annoncé qu’un dernier opus était en chantier, on pouvait légitimement se demander si cela ne serait pas le numéro de trop. Les premiers retours sur les réseaux sociaux étaient pourtant dithyrambiques, certains s’exclamant même qu’il s’agissait du meilleur Toy Story. Mon avis est toutefois nettement plus nuancé.

Pour ceux qui l’auraient oublié, Toy Story 3 se terminait avec Andy qui donnait ses jouets à Bonnie avant de partir pour l’université. La fillette s’apprête désormais à rentrer en maternelle et Woody et ses compagnons vont faire en sorte que cette nouvelle expérience se passe bien pour elle. Mais l’aventure qu’ils sont sur le point de vivre va leur réserver bien des surprises. (suite…)