douglas booth

Loving Vincent

A l’heure des films d’animations 3D générés par des ordinateurs, Loving Vincent est un véritable ovni : il s’agit en effet du premier film d’animation entièrement peint à la main. Le projet, né de la réalisatrice polonaise Dorota Kobiela et du réalisateur britannique Hugh Welchman, s’inspire de 120 toiles du peintre néerlandais Vincent Van Gogh qui ont servi de base à un récit d’1h34. Il aura fallu plus de 65’000 plans peints à la main par environ 125 artistes pour réaliser ce long-métrage : les chiffres donnent le tournis !

L’histoire se situe en 1891, à Paris, après la mort de Van Gogh : le facteur Roulin demande à son fils Armand de remettre une lettre à Theo Van Gogh, le frère du peintre. Armand apprend que ce dernier est décédé, quelques mois seulement après Vincent. Il décide alors de se rendre à Auvers-sur-Oise, sur les dernières traces du peintre, pour tenter de percer à jour le mystère de sa mort… (suite…)

10 bonnes raisons de regarder And Then There Were None et Labyrinth

De retour avec ma chronique sur les séries !

Cette semaine, je ne vous parle pas d’une mais de deux mini-séries.

La première s’intitule And Then There Were None. Il s’agit d’une adaptation du roman éponyme d’Agatha Christie (Les 10 petits nègres en français) diffusée l’hiver passé sur la BBC.

La deuxième, Labyrinth, est également issue d’un roman (Labyrinthe écrit par Kate Mosse en 2005) et a été diffusée pour la première fois au Canada sur Showcase en 2012 puis sur Channel 4 en Grande-Bretagne en mars 2013.

 

ATTWN-Labyrinth

(suite…)

The Riot Club

The Riot Club

Le Riot Club est un club très select de l’université d’Oxford où seuls les élèves les plus prestigieux sont admis. Le film suit le parcours de deux étudiants de première année qui vont rejoindre le club : cela passe par la sélection, le bizutage et enfin le fameux dîner durant lequel débauche et excès se rencontrent. Il s’agit d’une adaptation d’une pièce de théâtre et cela se ressent dans la réalisation puisque la scène du dîner occupe environ la moitié du film. Comme au théâtre, l’intervention (suite…)