george clooney

Suburbicon

Bienvenue à Suburbicon ! Cette petite ville résidentielle est un endroit parfait pour les familles. Les maisons sont belles et les pelouses sont bien tondues. Les résidents vivent un véritable rêve américain. Pourtant, durant l’été 1959, plusieurs événements tragiques vont perturber ce paisible environnement…

Si le début du film nous laisse penser qu’on va nous présenter une critique sociétale de l’Amérique des années 1950 sur fond de racisme, on s’aperçoit au fil du récit que l’histoire va se concentrer sur le destin d’une famille en particulier. Cette dernière, bien que parfaite sur le plan extérieur, se révèle être beaucoup plus ambiguë qu’il n’y parait et on comprend rapidement que quelque chose cloche. (suite…)

Money Monster

Money Monster

Lee Gates est l’animateur de Money Monster, une émission financière à succès durant laquelle il évoque la situation de Wall Street avec un ton décalé. Un jour, Kyle, un spectateur ayant perdu tout son argent en suivant les conseils de Gates, le prend en otage en direct et devant des millions de téléspectateurs.

Cinquième réalisation de l’actrice américaine Jodie Foster et présenté cette année hors compétition au festival de Cannes, Money Monster est un très bon divertissement qui tient le spectateur en haleine pendant 1h30.

Plutôt bien dosé, le film jongle parfaitement entre la prise d’otage de Gates, la réalisation de l’émission et l’énigme financière qui semble être le détonateur des intentions de Kyle. (suite…)

Tomorrowland

Tomorrowland

Cette nouvelle production Disney nous raconte l’histoire de Casey Newton, une brillante jeune fille passionnée de science qui va faire équipe avec Frank Walker, un ancien inventeur très doué, pour tenter de découvrir les secrets d’un monde particulier se trouvant dans une autre dimension : Tomorrowland (ou le monde de Demain pour les non-anglophones).

Enfin un blockbuster qui n’est ni une suite, ni un remake, ni un reboot ! C’est assez rare pour être souligné. Mais malgré un scénario plutôt original, le film souffre d’un manque d’approfondissement général et se contente d’axer son propos sur la dualité entre les optimistes et les pessimistes face au futur. Car oui, il s’agit là du véritable objet du long-métrage : montrer comment les humains se placent vis-à-vis d’un futur qui ne s’annonce guère réjouissant – thème très actuel.

(suite…)